Magazine Beauté

50 nuances de déception

Publié le 16 février 2015 par Freya @freyamumwoman
Ça y est, enfin, j'ai pu assouvir ce désir qui brûlait en moi depuis des mois!  J'ai été voir 50 nuances de Grey au cinéma!
50 nuances de déception
J'avais beaucoup d'attentes concernant cette adaptation. Evidemment, je savais que ce serait soft niveau sexe. Logique, ce n'est pas un porno et, de plus, il est interdit aux moins de 12 ans. Je misais donc davantage sur l'histoire d'amour, l'aspect psychologique et tortueux de Christian Grey. J'ai vu beaucoup de photos et de diverses bandes annonces et trouvais que Jamie Dornan n'était pas mal dans le rôle. Il avait a priori le regard et l'intensité qu'il fallait. A priori...
Je suis donc allée le voir avec mon chéri qui, lui, n'avait pas lu le livre. Il savait évidemment de quoi il retournait (des mois que je le bassine avec ça le pauvre!) mais n'en connaissait pas les détails. Au sortir de la séance, le verdit est tombé: déception. Chéri m'a posé des questions sur ce qu'il avait eu du mal à comprendre et c'est là que je me suis aperçue que la réalisation était vraiment mauvaise. Si on n'a pas lu le livre, on ne peut tout simplement pas comprendre l'aspect psychologique du film. Ce qui est, pour moi, une grave erreur quand on adapte un roman.
En détails...
50 nuances de déception
Les acteurs:
Jamie et Dakota ne sont pas mauvais mais je n'ai pas retrouvé d'alchimie entre eux. Ouais, Jamie est plutôt bien foutu et on bave quand il retire son tee-shirt (ouais tu sais la scène de la chambre d'hôtel, quand il retire son tee-shirt humide de sueur... on lui donnerait bien un coup de main non?) mais ça s'arrête là. Son regard est limite intense et il n'est pas assez autoritaire, beaucoup trop souriant. Dans le livre, il est inaccessible. Ici, on voit bien qu'elle peut l'avoir comme elle veut. Dakota, quant à elle, joue plutôt bien le rôle de la vierge inexpérimentée. Elle est marrante à certains moments, un peu comme dans le livre (j'ai particulièrement apprécié la scène où elle est bourrée, j'avoue que j'ai bien ri). Néanmoins, je trouve qu'elle ne parait pas assez amoureuse de Christian. Dans le livre, elle fond littéralement pour lui, elle se liquéfie sur place. Dans le film, ben pas vraiment...

50 nuances de déception

Y avait du potentiel pourtant non?


Les scènes érotiques:
Il y en a très peu et sont très soft. Ce qui est normal, je trouve, bien que j'ai déjà vu pire dans d'autres films (dans Game of thrones par exemple même s'il s'agit d'une série). Le sado-masochisme est abordé mais pas en profondeur.
50 nuances de déception

Je me souviens de la scène de la fessée dans le livre, lorsqu'Ana reçoit 20 fessées en guise de punition. Elle a vraiment mal, se sent humiliée et pleure une fois que Christian est parti. Apprenant le désespoir de sa soumise, il revient auprès d'elle. C'est un passage très important pour comprendre la relation soumis-dominant. Or, dans le film, elle reçoit à peine 3 fessées et en plus elle semble aimer ça. Ensuite, Christian s'en va, elle verse 3 larmes, appelle sa mère et on passe au jour suivant. Mauvaise adaptation...
Ensuite, la scène finale des coups de ceinture. Elle en reçoit 6 et on voit bien qu'elle souffre. J'ai juste regretté qu'on ne voit pas réellement les coups donnés. La scène aurait semblé plus réaliste.
Je suis également déçue concernant sa "première fois". Dans le livre, c'est super hot! Evidemment, la réalisatrice n'allait pas détailler la chose mais bon entre 4 orgasmes dans le livre et 0 dans le film... Mouais. Il y avait moyen de suggérer sans montrer quoi que ce soit, ce qu'ils n'ont pas fait.
50 nuances de déception

L'histoire:
Dans le livre, l'histoire est haletante, on ne peut s'arrêter de lire car on veut absolument savoir ce qu'il va se passer. En regardant le film, je me suis fait limite chier, voilà. C'est dit. C'est plat du début à la fin. Il n'y a pas de variation d'émotion.
L'histoire se passe trop vite, on ne comprend pas comment la relation évolue entre Ana et Christian. Elle le change mais ce n'est pas assez subtilement montré dans le film.
On se demande pourquoi il la veut absolument.
On ne comprend pas pourquoi elle tombe amoureuse et demande à se faire punir à la fin.
En bref, il y a beaucoup de questions restées sans réponse lorsqu'on n'a pas lu le livre au préalable!
50 nuances de déception
Mon avis:
Je suis déçue. Voilà.
Je ne m'attendais pas à de l'érotisme pur et dur car je savais que ce ne serait pas le cas. En revanche, je voulais des émotions, je voulais vibrer comme lorsque j'ai lu le livre.
En lisant, je suis passée par toutes sortes d'état allant de l'excitation, à la peur, le malaise et même la profonde tristesse. Dans le film, rien, du vide. Oui, j'ai ri à certains moments mais ça s'arrête là. J'ai eu un peu chaud dans la salle rouge mais juste un peu.
Pour moi, l'adaptation est ratée car pas assez profonde.
C'est dommage... Finalement, c'était beaucoup de foin pour pas grand chose.
Conclusion: rien de tel que notre imagination!
50 nuances de déception

50 nuances de déception


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Freya 933 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte