Magazine Culture

Charles Simic – Solitude

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Charles SimicLa seule maison que vous ayez jamais eu.
Pas plus grande qu’une boîte d’allumettes –
Ou bien aussi vaste que le ciel rempli d’étoiles –
Avec vous comme seul locataire
Heureux d’avoir une piqûre de puce à gratter
Assis là à vous rappeler la nuit
Où quelqu’un a frappé à votre porte.

Vous aviez peur d’ouvrir, mais quand vous avez ouvert,
elle était là demandant à emprunter une bougie.
Vous lui avez dit que vous n’en aviez pas.
Vous êtes restés tous les deux face à face
Entre deux appartements sombres
Incapables de prononcer une parole
Avant de vous tourner le dos.

*
The only home you ever had.
No bigger than a matchbox—
Or else as vast as the sky full of stars—
With you as the sole tenant
Grateful for a fleabite to scratch
As you sit recalling the night
Someone knocked on your door.

You were afraid to open, but when you did,
There she was asking to borrow a candle.
You told her you didn’t have one.
The two of you stood face-to-face
Between two dark apartments
Unable to think of anything to say
Before turning your backs on each other.

***

Charles Simic (né en 1938) – Traduit de l’anglais par Stéphane Chabrières



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines