Magazine Culture

Je suis une sériephile {11}

Publié le 16 février 2015 par Enigma

Je suis une sériephile {11}Je suis une sériephile {11}Malgré une trentaine de séries en cours, cela ne m'empêche pas d'en commencer des nouvelles! Depuis le mois de septembre 2014, j'ai débuté six nouvelles séries. Trois séries seront présentées aujourd'hui.

Je suis une sériephile {11}
Sherlock est une série créée par Mark Gatiss et Steven Moffat et diffusée depuis 2010. Cette série est une adaptation libre des romans de Conan Doyle mais transposée au XXIe siècle. Sherlock Holmes ( Benedict Cumberbatch) travaille en tant que détective consultant et partage son appartement avec le docteur Watson ( Martin Freeman)- un ancien médecin de l'armée britannique blessé au cours de la guerre d' Afghanistan. Ensemble, ils résoudront des affaires pour la Scotland Yard grâce aux dons d'observation et de déduction de Sherlock.

Pour l'instant, j'ai visionné les trois premières saisons (sur quatre) et j'adore! Chaque saison contient trois épisodes d'une durée d'1h30. Ce qui permet d'obtenir des épisodes cohérents, réalistes et complets.

J'adore ce duo, d'un côté nous avons Sherlock - un homme hautain, trop intelligent pour le commun des mortels, cynique à souhait et doté d'une personnalité antisociale- et de l'autre côté, nous avons le docteur Watson, -un homme " normal " auquel nous pouvons nous identifier, un ami fidèle et protecteur. C'est un duo complémentaire : le docteur Watson - personnage discret- permet grâce à sa bienveillance de faire contrepoids face à la froideur apparente du personnage de Sherlock.

Les deux acteurs principaux - étoiles montantes du cinéma- sont acclamés par les critiques. On a pu notamment voir Martin Freeman dans la trilogie du Hobbit et Benedict Cumberbatch dans Imitation Game. À noter la très belle performance pour l'acteur Benedict Cumberbatch qui arrive à nous faire aimer la personnalité " détestable " de Sherlock.

Je suis une sériephile {11}
Je suis une sériephile {11}

est également une série anglaise diffusée depuis 2010. Les deux premières saisons que j'ai pu visionner se concentrent sur la famille aristocratique Crawley et sur leurs domestiques à Downton Abbey. À la suite du naufrage du Titanic en 1912, cette dynastie perd leur héritier " mâle ". Les trois filles de ne pouvant ni prétendre au titre ni à l'héritage, un nouvel héritier se profile en un lointain cousin, Matthew Crawley, petit bourgeois de Manchester. Il doit alors tant bien que mal s'adapter à son nouveau mode de vie, régie par les règles strictes et codifiées de l'aristocratie. La seconde saison montre comment la première guerre mondiale va profondément bouleverser la façon de vivre des maîtres et des domestiques.

J'adore cette série pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les décors, costumes et dialogues font vraiment authentiques ; on se croirait réellement au XXe siècle. Ensuite, pour les histoires rocambolesques mais réalistes qui nous font passer par de multiples émotions. D'autre part, pour la vision de deux univers différents qui se côtoient tous les jours; celui des maîtres et des valets. Enfin, j'aime suivre le destin des trois sœurs Crawley : Mary- l'aînée- qui cherche à réaliser un mariage avantageux jusqu'au moment où l'amour lui tombe littéralement dessus, - la cadette- Édith qui use de courtoisie et d'intelligence pour combler son physique désavantageux et enfin, Sybil, -ma préférée- la " rebelle " de la famille qui rejette ses privilèges aristocratiques et soutien la cause féministe.

Je suis une sériephile {11}
Je suis une sériephile {11}
Girls est une série américaine diffusée depuis 2012. Nous suivons l'entrée dans la vie active de quatre jeunes filles d'une vingtaine d'années vivant à New York.

Nous avons Hannah, l'éternelle stagiaire qui rêve de devenir écrivain ; Marnie,une belle jeune femme qui ne manque pas d'ambition, Jessa, bohème dans l'âme qui aimerait gagner sa vie de son art et enfin, Soshanna l'étudiante un peu naïve.

Cette série arrive vraiment à se démarquer de la production actuelle. Elle nous montre, sans fioritures inutiles les galères quotidiennes de la génération Y (les personnes nées entre les années 80 et 2000), que ce soit dans la recherche d'emploi après des études à rallonge, les frustrations & angoisses, l'amour, l'amitié, le sexe, etc. Girls est certes crue, anti-glamour, mais tellement réaliste! On y croise des personnes tatouées, nues, pas maquillées. L'actrice principale , n'hésite à dévoiler son corps " disgracieux " devant la caméra ,ce qui est admirable!

C'est une série où il n'y pas beaucoup d'action, pour laisser place aux corps - dénudés, meurtris, épanouis- et aux dialogues -cyniques, humoristiques, cinglants-.

Je suis une sériephile {11}
Je viens d'ouvrir une page
Je suis une sériephile {11}
, n'hésitez surtout pas à vous abonner, c'est gratuit ;-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Enigma 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine