Magazine Cinéma

Amour et glamour : un bon passage sur grand écran, sans aucune préténtion

Par Luc24

Elles sont revenues. Quoi qu'on en pense, Sex and the city mérite largement son titre de "série culte". Lancée sur la légendaire chaine américaine HBO, cette fiction pas comme les autres à révolutionner son petit monde. Première série à parler sans complexes de la sexualité au féminin, Sex and the City a fait souffler un grand vent de liberté dans Hollywood comme dans la vie de millions de femmes. A côté , toutes les comédies de trentenaires ont l'air ridicules face à des épisodes aussi hilarants, jouissifs et tendres. En six saisons, Sex and the city est devenue un modèle, ses héroines des références et leurs accessoires de mode un rêve éveillé pour toutes les fashionistas. Voir débarquer Carrie et sa bande sur grand écran, quatre ans après l'arrêt du show est donc aussi excitant qu'inquiétant. Car on le sait bien : les adaptations ciné de séries télévisées sont souvent ratées. Est-ce que le bébé de Darren Star tient la route durant ses copieuses 2h25 d'entertainment ?

La critique  

Sex and the City - Le film

Carrie (Sarah Jessica Parker) et Mr Big (Chris Noth) ne sont pas devenus un couple mythique pour rien : beaucoup de ruptures, de déceptions, un jeu du chat et de la souris aussi romantique qu'incertain. La fin de la série nous apaisait : oui, ils finissaient enfin ensemble. Le film débute et on les retrouve, épanouis. La vie de Carrie et son amoureux est juste un rêve : un nouvel appartement splendide, une complicité qui ne trompe pas, des robes de princesse et toujours New York, théâtre romantique et coloré de la vie des quatre ladies qui sont passées par tous les mauvais coups (dans tous les sens du terme que vous voudrez). Cerise sur le gateau : Big se décide enfin à parler mariage. La cérémonie se prépare alors que nous suivons la vie des amies de l'héroine : Charlotte (Kristin Davis) est en plein bonheur avec son mari et son adorable petite fille adoptive, Samantha (Kim Cattrall) se lasse de sa vie de couple qui l'empêche de vivre ardemment comme auparavant, Miranda (Cynthia Nixon) doit faire face à une vie de couple plongée dans la routine et à une trahison inattendue de son compagnon Steve (David Eigenberg). Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants ? Hum...Non, très peu pour Big et Carrie. Alors que la préparation du mariage de princesse se finalise, on sent bien que tout ne sera pas aussi facile que prévu. Big en serait à son troisième mariage et on sait à quel point il peut être indécis. Et ca ne va pas louper : il va planter Carrie le jour de la cérémonie. Complètement détruite, notre écrivain branchée va tenter de se reconstruire, entourée de ses trois fidèles amies, qui ,elles aussi, vont devoir faire le ménage dans leur vie. New York, ville de l'amour : 2h25 à disposition de nos anciennes célibataires préférées pour choisir la voie qui sera la bonne.

Sex and the City - Le film

On l'avait déjà remarqué en suivant la série : plus le temps passait et moins ça parlait de sexe. Car Carrie, Miranda, Charlotte et Samantha ont vieillit. Et avec le temps, leur quête du plaisir s'est muée en quête de stabilité sentimentale. Charlotte y a laissé ses idéaux de prince charmant, Samantha sa sexualité débridée et Carrie et Miranda semblaient avoir trouvé chaussures à leurs pieds, elles qui avaient tant galérer. Ne vous attendez donc pas à du sexe, l'adaptation de la série sur grand écran ne parle pratiquement que de sentiments. Il est indéniable que ce long métrage fera surtout effet à un public de fans, conquis d'avance, qui éprouveront un plaisir certain à retrouver des héroines qui ont disséqué tout ce qui était possible en matière de sexualité et de sentiments. Installé dans son fauteuil, on revoit avec émotion nos quatre new yorkaises, plus pimpantes que jamais. Si la mode était une des composantes du show, au cinéma cela devient carrément démesuré. Nous avons droit à un festival de robes, de chaussures et de sacs : les fashion addicts seront servi(e)s et rêvront les 2h25 durant. Et de rêve, il est bien question ici. Il suffit de se poser deux minutes pour réaliser que tout dans cette fiction grand écran est surréaliste : Carrie et Big ne sont pas millionnaires (elle est écrivain, lui dans le business), ils ont de quoi se payer une vie confortable mais de là à baigner dans un tel luxe...Mais on se fiche pas mal dans le fond du côté réaliste. Sex and the city, le film, nous en met plein la vue, réalise tous les fantasmes des femmes célibataires en quête d'amour et de glamour.

Sex and the City - Le film

La réalisation est pratiquement la même qu'un épisode traditionnel, l'univers de la série est parfaitement reconstitué, l'ambiance aussi. Seuls changent les moyens qui donnent l'impression d'assister à un épisode de luxe. Les intrigues déployées pour ce très grand épisode n'ont rien de révolutionnaire mais offrent une bonne sythèse des thèmes abordés par la série. On rit de bon coeur, on se retrouve, on s'émeut aussi même si les ficelles sont grosses. Plus girly que jamais, très divertissant, Sex and the city le film est une comédie sans prétention à destination des fans et des curieux qui pourront découvrir sans problème par ce biais la fiction culte de HBO. Un film qui prend certes des allures de grand coup marketing mais qui a toute sa place dans les salles. Quand on pense à toutes les comédies et séries sentimentales que le show a généré, il méritait bien une projection dans un cinéma un jour. Bref, un très bon moment et un joli au revoir tout en nous rappellant que peu importe les bobos au coeur, le plus beau et le plus important, c'est l'amitié.




 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Luc24 78 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte