Magazine Concerts & Festivals

Melting Time au Bonnefooi, Bruxelles, le 17 février 2015

Publié le 17 février 2015 par Concerts-Review

Charles Eloy

J’arrive au  Bonnefooi pour le concert annoncé à 21 h.30  avec un retard de 14 minutes afin d’être certain de respecter le quart d’heure académique.

10956053_10152739246129372_4938758635413640486_n.jpg

Un coup de chance, le quatuor MELTING TIME , un groupe originaire de Lier, une ville située en Flandre , se met lentement en place. Un contraste avec l’énergie de postpunk explosive que les musiciens dégagent sur scène.

Ils débutent avec leur premier single « Ice ».   La pose de voix du chanteur Niels Elsermans, dans un spectre vocal de ténor/baryton d’un timbre riche et bas, est inspirée celle de feu Jim Morrison (The Doors).  Naomi Bentein, la bassiste a une présence scénique similaire  à Tina Weymouth (Talking Heads, Tom Tom Club) et assure bien la base rythmique avec le batteur. Naomi est toute rayonnante. La même spontanéité, énergie et fraîcheur qu’ Axelle De Spiegelaere, notre supportrice des Diables Rouges (football) du Mundial  au Brésil.  Son groupe a été repéré par un producteur Jean-Marie Aerts (ex-TC-Matic).   Melting Time est l’héritier d’un mouvement musical dont quelques représentants sont Joy Division, Franz Ferdinand, TC Matic, Gang of Four, Savage et  affiche des influences de The Doors.

unnamed-copie-12.jpg

Joyless : le chanteur Niels  s’accompagne d’une guitare rythmique et le guitariste soliste Mauro Bentein, le frère de Naomi en profite pour improviser. Mauro, une bête de scène est parfois  obligé de se calmer, car les spectateurs sont collés à la scène,  tout le monde veut vivre l’événement! Le lendemain, Melting Time effectuera une mini-tournée en Grande-Bretagne. Les Britanniques se rappellent bien de l’invasion de leur île par les Normands en 1066. Le groupe belge sera bien observé.

Eyes : la voix du chanteur paraît transmettre un univers pesant, en maîtrisant le phrasé sensuel, expressif et la justesse des notes. Mauro s’en donne à cœur-joie dans des jeux de guitare saturée sur des tempos variés.Une basse percutante, un jeu de batterie plus puissant s’ajoute à un festin musical qui donne envie de danser.

Après le concert, les musicens se mélangent au public dans le café-concert Bonnefooi.  Ils ont tourné aux Pays-Bas, Ils partent en Grande-Bretagne, mais ils restent humbles, ne jouant pas les « local heroes »

Leurs attitudes sur ou hors scène les rendent très sympathiques et contribuent à désirer les revoir à un prochain concert.

La cerise sur le gâteau en fin de concert, leur nouveau single « Sun »

unnamed-copie-13.jpg

unnamed-copie-14.jpg

Setlist : Ice,  Eyes, Joyless, Tiger, Shadow of an empty dream, Unified, Sea blue sky, Sun


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte