Magazine Culture

Rencontre avec AYWA

Publié le 21 février 2015 par Idherault.tv @ebola34
Rencontre avec AYWA Découverte et rencontre avec AYWA, groupe montpelliérain de World Music

Quand les chants du Maghreb rencontrent le rock, les musiques du monde et se teintent de jazz...

AYWA est né en 2011 d'une rencontre entre plusieurs musiciens de la scène montpelliéraine, passionnés par les musiques du monde. En réactivant les codes issus des musiques traditionnelles (balkanique, hindoustani, gnawa, raï..) et en les combinant avec des influences diverses des courants des musiques actuelles amplifiées (rock, reggae, jazz...), AYWA s'adresse à tous dans un esprit de fête et de rencontre.

Ce jeune groupe a su trouver sa place sur la scène des musiques actuelles par l'équilibre d'une fusion musicale originale. En permettant à chaque musicien d'exprimer sa créativité dans un travail de composition collaboratif, AYWA délivre une identité propre et innovante.

L'esprit de partage et de mixité qui définit la démarche de ce groupe se concrétise dans l'échange et l'énergie qui le lie à son public, au travers d'une transe irrésistible et d'un voyage méditatif. Le message sous-jacent d'espoir et de paix, constitue un véritable appel au rassemblement hors des clivages communautaires ou générationnels.

L'énergie de la musique AYWA met à l'unisson les corps et les âmes.

Le groupe réunit six musiciens issus d'horizons multiples :
Adil Smaali (chant, guitare),
Damien Fadat (flûte traversière),
Laurent Eulry (saxophone),
Théophile Vialy (Chant, guitare électrique),
Guilhem Chapeau (Basse électrique, tablas)
Damien Hilaire (Batterie)

Sonorisateur : Ludovik Gagé

ADIL SMAALI (chant / guitare)

Né à Tétouan au Maroc en 1990, Adil SMAALI a été depuis le plus jeune âge bercé par la musique méditerranéenne, le flamenco arabo andalous, les rythmes transes des percussions ethniques mais aussi par les chants traditionnels orientaux, le rai et le Gnawa.
Musicien, auteur, compositeur, interprète et chanteur il défend à travers sa musique la mixité, le partage et le mélange des cultures.
Depuis son arrivée en France en 2006, il a participé et mis en place plusieurs projets dans des domaines artistiques variés : la musique avec des formations (Les Boukakes, Taraf goulamas, Georges Crebassa project, SimSim...) et des collectifs d'improvisations, le théâtre et la danse (Cie Sin - théâtre de rue).
Son goût pour le monde du spectacle le pousse à approfondir ses compétences en se formant aux techniques du son, de la lumière et de la machinerie.
Fondateur du groupe AYWA qui tourne actuellement sur des scènes locales, nationales et internationales, Adil a toujours cherché à créer une musique du monde sans frontière fondée sur la fusion entre l'Orient et l'Occident jusqu'à marier le raï et les musiques maghrébines avec toutes influences musicales.
Ce voyage à travers les cultures lui a permit d'acquérir une originalité, un style rebelle et spirituel dans sa voix créant un univers musical propre à lui.
Sa générosité scénique, son amour pour la musique et son talent donne à cet artiste un véritable potentiel pour les scènes world music et musiques actuelles.

DAMIEN FADAT (flûte traversière)

Issu d'une formation académique (DEM classique et Diplôme d'Etat de Musiques Actuelles Amplifiées) il participe à de nombreux projets musicaux depuis 1997 et se joue des conventions. Du Jazz à l'Electro en passant par les musiques du monde et la musique contemporaine... des musées en passant par les clubs, les théâtres ou encore l'IRCAM... Son parcours impose partout l'énergie, le chant et la fluidité de son instrument : la flûte traversière.
Il a été un membre actif de plusieurs formations reconnues au fil des années, sur scène et en studio (Freecab, SimSim, Neil Conti Band, Safi, Pososhok, Lena and the Deep Soul, Fanga, La masca, Marcelle Coulazou, la compagnie maritime...).
Aujourd'hui il travaille simultanément sur plusieurs projets et formations dans lesquelles il exprime les différentes facettes
de son Art : AYWA (Raï et Musiques Actuelles du Monde), Waterline (Musiques celtiques), Fantasia Flamenca (Flamenco), ASUELH (Jazz contemporain) et le trio Espace-temps-Matière (Créations contemporaines).

LAURENT EULRY (saxophones)

Plus ou moins autodidacte (après l'apprentissage du saxophone avec Jacky Azema).
Je me suis d'abord intéréssé au Jazz puis à la musique de rue que j'ai découverte avec " Bakchich " et enfin aux musiques traditionnelles. Je suis tombé amoureux de la musique des balkans.

J'ai développé ma technique des saxophones en associant ma formation jazz avec ma pratique des musiques traditionnelles (notamment au hautbois) développant ainsi une spécificité assez rare sur cet instrument.
Au sein d'Aywa j'apporte ma connaissance des musiques tziganes des Balkans et mon bagage de musicien traditionnel et jazz... Je m'intéresse à toute les musiques du monde et particulièrement aux musiques des Balkans et méditerranéennes...
Les groupes dans lesquels j'ai joués (sélection) : " Bakchich ", " Marcelle Coulazou ", " Le Workshop de Hautbois Populaires ", " le Grotorkestre ", " Mangecat ", " hautbois connexion "...
Fondateur du groupe " Taraf Goulamas " ou je joue actuellement j'interviens occasionnellemen sur des concerts de " Zaragraf " .

.
THEOPHILE VIALY (chant / guitare électrique)

Théophile Vialy étudie le violon au conservatoire de Nîmes pendant 5 ans, puis il s'intéresse à l'âge de 12 ans aux musiques contemporaines, notamment le blues et le rock, ce qui le pousse à s'investir de manière exclusive dans l'apprentissage de la guitare.
Quelques années plus tard, en 2001, aprés avoir fait ses premières armes sur scène et en studio avec deux formations (Djeco:pop/rock ; Fée d'hiver: métal) il intègre à 18 ans l'école de jazz de Montpellier pour une durée de deux ans.
Il rencontre à cette occasion le percussionniste Fabrice Ginet, le batteur d'Aywa, dont il enregistre l'album solo en 2010.
Friand de voyages et de nouvelles sonorités, il part au Maroc avec Guilhem Chapeau, le bassiste d'Aywa, en 2003, au festival Gnawa à Essaouira.
Il participe ensuite à l'aventure Alma Nagual, groupe de reggae montpelliérain, aux accents latinos.
Le groupe Funk-it fait appel à lui pour tenir le rôle de guitariste-chanteur pendant deux ans.
Parallèlement à ces activités, il compose et se produit avec la Compagnie Dare d'art, en tant que musicien et comédien.
Il apprend aussi à jouer de la basse et des percussions en autodidacte, et se forme au métier d'ingénieur du son.
Théophile Vialy souhaite continuer d'explorer différents styles musicaux, et partir au Maroc serait une chance inouïe pour cela.
Faire de la musique un voyage, tel est son crédo.

GUILHEM CHAPEAU CENTURION (basse électrique, tablas)

Guilhem Chapeau-Centurion né le 6 juillet 1983, de mère paraguayenne et pianiste qui, dès son plus jeune âge cultivera chez lui le goût de la musique classique et de la musique latino américaine.
Tout naturellement, il commence le piano dès l'âge de cinq ans à Montpellier, et ce pendant cinq ans. Parallèlement, il commence à apprendre le saxophone, instrument qu'il pratiquera presque dix ans, jusqu'à l'obtention d'un diplôme de fin d'études en 2000, et le trombone à coulisse, une aventure de quatre ans. De la pratique de ces instruments il tirera très jeune une bonne expérience des scènes classiques et jazz, sans oublier la pratique des percussions au sein d'une batucada.
A l'âge de quinze ans il découvre les musiques actuelles, ce qui éveille en lui un grand intérêt pour la guitare basse, qu'il joue en autodidacte depuis, multipliant à cette occasion les petits groupes de rock.
C'est en 1999 qu'il fonde avec son ami Théophile Vialy, guitariste d'Aywa, le groupe pop-rock Djeco, qui aboutira à un album autoproduit.
En 2005 il entreprend un voyage au Maroc avec Théophile Vialy, au festival Gnawa d'Essaouira. Ce voyage, qui fit suite à un autre à travers l'Amérique du Sud la même année, éveillera son intérêt depuis sans cesse grandissant pour les musiques traditionnelles, et sera l'occasion pour lui de découvrir le Gumbri, instrument qu'il rêve depuis de pratiquer.
Il participe par la suite au groupe Alma Nagual, groupe mélangeant les influences reggae, musiques traditionnelles d'Amérique du Sud, et rock psychédélique, avec son frère et son binôme musical Théo. Le groupe enchaînera les concerts et enregistrera un album. C'est à au sein de ce groupe que la rencontre entre Guilhem Théo et Adil se fera.
Par la suite il finit ses études d'archéologie, et abandonna deux années durant la pratique de la scène. C'est à cette époque qu'il découvre les tablas, instrument qu'il pratique depuis avec acharnement et pour lequel il montre un talent certain.
De retour de Guadeloupe en 2010 il fonde avec Adil Smaali, Fabrice Ginet et Damien Fadat le groupe Aywa, auquel se grefferont très vite Laurent Eulry et Théophile Vialy.
Guilhem Chapeau-Centurion est avant tout un passionné de musiques du monde, et apprend dès qu'il en a l'occasion de nouveaux instruments, comme le charango, lui permettant de découvrir sans relâche de nouveaux horizons.
Partir au Maroc à nouveau serait une occasion pour lui d'apprendre le Gumbri et de l'intégrer le mieux possible au répertoire d'Aywa, repoussant sans cesse la limite entre musiques traditionnelles et musiques actuelles, et lui permettrait de retrouver le temps d'un voyage la chaleur humaine et la générosité de ses artistes et de sa population.
actuelles.

DAMIEN HILAIRE (batterie)

Batteur percussionniste polyvalent au sein de nombreux groupes et orchestres tels que Tremendo Aché (salsa et timba), Los Angelitos (afro-cubain), Totum Orkestra (latin festif ), Gospel Giving Singers... Voyages et formations au Brésil et à Cuba (stages à La Havane, Rio de Janeiro, Salavador de Bahia). Professeur de batterie et percussions au sein de l'école Agostini.

Toutes les infos sur AYWA sur leur site : http://aywa-band.com/

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Idherault.tv 48204 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine