Magazine Cinéma

Birdman

Publié le 23 février 2015 par Masemainecinema @WilliamCinephil

Après « Biutiful », Alejandro González Iñárritu nous livre son nouveau long-métrage : « Birdman ». En plus de réaliser le long-métrage, il signe le scénario avec l’aide de Nicolás Giacobone, Alexander Dinelaris et Armando Bo. Michael Keaton tient le rôle principal. Emma Stone, Edward Norton et Naomi Watts complètent le casting. Le long-métrage reçu l’Oscar du meilleur film, du meilleur réalisateur, de la meilleure photographie et du meilleur scénario original. Il remporta également le Golden Globe du meilleur acteur pour l’interprétation de Michael Keaton. « Birdman » sort dans nos salles le 25 février 2015.

Synopsis : À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité, il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre ) Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego …

Par son scénario, « Birdman », sous-titré « ou la surprenante vertu de l’ignorance », se trouve être intéressant à plusieurs égards. Tout d’abord, la thématique de cet acteur piégé dans un rôle, et que l’on ne qualifie que par ce dernier, amène un questionnement savoureux, proche de la schizophrénie. Cet aspect est d’ailleurs intégré à l’aide d’une voix off, provoquant le côté surréaliste du long-métrage. En effet, « Birdman » installe à la fois un récit très réaliste, tout en le bousculant à plusieurs reprises par des éléments irréels. Tout le scénario fonctionne ainsi. De plus, il se réserve le droit de tacler le métier, aussi bien le système hollywoodien que son opposé. Sans jamais être gratuit, ces propos nourrissent les manques du personnage principal, aussi bien personnels qu’artistiques, tout en le situant dans une réalité commune, afin de mieux l’en sortir par la suite …

« Birdman » est un objet cinématographique très intéressant par le choix de son acteur principal. En effet, Michael Keaton a connu la gloire avec « Batman » et « Batman, le défi » de Tim Burton, et on le caractérise, encore aujourd’hui, par ce rôle. Il est donc totalement en adéquation avec le personnage principal de « Birdman », Riggan Thomson, où les deux facettes, l’une fictive et l’autre réelle, cohabitent et s’entremêlent. Tout naturellement, Michael Keaton est grandiose dans le rôle. Il amène une certaine sincérité très forte au personnage, tout en se révélant très intense dans les échanges avec les autres acteurs, comme Emma Stone, Edward Norton et Amy Ryan notamment. En réalité, Riggan Thomson se caractérise par une émotion très simple : la reconnaissance artistique de ses proches. « Birdman » narre la quête désespérée de celle-ci où la plus belle conclusion à cette recherche se trouvera dans les yeux en bulles de Emma Stone.

Avec sa réalisation, Alejandro González Iñárritu signe un long-métrage à l’allure d’un seul et même plan. Il vient ici continuer l’aspect connecté des scènes entre elles, thématique présente dans ses précédents longs-métrages, tout en poussant le principe au maximum avec l’absence de coupe visible à l’image. De plus, cela donne un côté très théâtral au long-métrage, s’alliant parfaitement avec la pièce de théâtre qui a lieu à l’image. Ce (faux) plan-séquence de une heure et cinquante-neuf minutes permet une rythmique remarquable, aidé par les sons de batterie composés par Antonio Sanchez. La direction photographique de Emmanuel Lubezki sublime l’ensemble par une beauté sans précédent où les tribulations du personnage principal sont exposées sous les feux de la rampe. Au fond, le long-métrage est une étrange mise en abîme, qui est elle-même une mise en abîme, entre fiction et vérité, qui créent ensemble une nouvelle réalité.

« Birdman » est un long-métrage hors-normes, de par son scénario joliment coincé entre fiction et vérité, aidé par l’interprétation de Michael Keaton, et de par sa réalisation orchestrée brillamment afin que les différentes portes de loges s’ouvrent et se ferment dans une partition soignée.

511837

Birdman. De Alejandro González Iñárritu. Avec Michael Keaton, Emma Stone, Edward Norton, Zach Galifianakis, Andrea Riseborough, Amy Ryan, Naomi Watts, …

Sortie le 25 février 2015.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Masemainecinema 6107 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines