Magazine Culture

Sekuoia – Somewhere

Publié le 25 février 2015 par Le Limonadier @LeLimonadier

Il n’est pas rare d’entendre dans la musique électronique actuelle des boucles constituées de samples de voix féminine très fortement pitchés et détunés, à fond les ballons (d’hélium) dans les aiguës, faisant souvent office de mélodie principale et/ou de refrain. Parmi les exemples évidents on pourrait citer les titres « You » de Gold Panda, « Parallel Jalebi » de Four Tet, « You too » de Para One ou bien « I’m God » de Clams Casino. En exagérant un peu, ce gimmick récurrent pourrait même marquer la naissance d’un sous-genre en soi tant il est monnaie courante, se propageant du Hip Hop à la Pop généraliste, jusqu’aux sorties récentes du label de niche PC Music qui pousse le concept dans ses DERNIERS retranchements. Cette utilisation est d’ailleurs souvent à double tranchant, pouvant complètement agacer, ou avoir l’effet contraire : scotcher le cerveau de l’auditeur de façon permanente et le rendre complètement dépendant au morceau en question.

Ce qui nous amène au dernier titre du jeune artiste danois Sekuoia, Somewhere - extrait de son futur EP Reset Heart qui sortira en France sur Ventura Records le 2 mars 2015 – que nous voulons vous présenter aujourd’hui.

Dans cette petite orfèvrerie électronique, l’utilisation de la fameuse voix trafiquée se fait très douce, racolant forcément en direction de nos neurones, mais avec beaucoup de tact. L’artiste a d’ailleurs aussi beaucoup joué, élégamment, avec ce motif dans ses EP précédents. Ci-après le titre Evenings sorti l’année dernière, pour l’exemple et le plaisir de la (re)découverte :

L’approche de Sekuoia dans Somewhere est de détendre tout en invitant à l’introspection légère, aidée par une petite guitare spleenesque, “à la XX” comme on dit désormais, qui souligne sa volonté de nous bercer langoureusement vers les images de son univers (encore des couchés de soleil apparemment). Les beats comme des gouttes d’eaux maintiennent le titre à la surface, jusqu’à ce que le rythme se décale et s’accélère. Et ce n’est pas pour nous déplaire, car on peut désormais se lever lentement de notre espace chill out pour rejoindre la piste de danse à pas alanguis, et se reconnecter peu à peu à la foule baignée d’effets de lumières syncopés qui se dessinent subtilement au loin.

Le titre est illustré par un très joli clip au psychédélisme calin – réalisé par l’artiste Yoshi Sodeoka - que l’on vous propose de regarder tous ensemble les mains reposés sur les cuisses, la mâchoire relâchée et la respiration continue (la salutation au soleil n’est pas indispensable).

Depuis ses précédentes sorties sur le label Berlinois Project Mooncircle, l’artiste fait sensation dans le petit monde des afficionados de musique crémeuse, et a toutes les chances de devenir un artiste de l’envergure d’un Bonobo – et par la même d’initier gentiment au cannabis des centaines de milliers de futurs adolescents… C’est pourquoi nous vous en reparlerons très bientôt plus en détails.

\\Plus de Sekuoia dans son nuage de sons//

Sekuoia – Somewhere
Sekuoia – Somewhere
Tags

ambient, Danemark, Electronica, Salutation au soleil, Sekuoia, Sleep Bright, Somewhere, VENTURA RECORDS


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Limonadier 23814 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines