Magazine Amérique latine

237 bougies soufflées par Fabiana Mastrangelo et Leonardo Liberman dans Siempre Argentina - Conexión Español [Disques & Livres]

Publié le 25 février 2015 par Jyj9icx6

237 bougies soufflées par Fabiana Mastrangelo et Leonardo Liberman dans Siempre Argentina - Conexión Español [Disques & Livres]

Fabiana Mastrangelo à gauche, lorsqu'elle m'accompagnait au CCC en septembre dernier

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de naissance de José de San Martín, né le 25 février 1778 à Yapeyú, dans l'actuelle Province de Corrientes, dans le nord-est argentin. Le grand héros de l'indépendance du pays. El Padre de la Patria.
En décembre, comme je vous l'avais dit, dans un article du 7 janvier 2015 (1), l'historienne Fabiana Mastrangelo a sorti une biographie du personnage, avec une lecture peu commune : analyser sa trajectoire à travers les valeurs éthiques qu'il mit en œuvre pour accomplir son travail politique et militaire de libération du midi de l'Amérique du Sud. Le journaliste et animateur radio Leonardo Liberman a saisi l'occasion pour l'interviewer et l'entretien, en espagnol, est disponible sur le blog de RAE (Radio Nacional) et sur son blog personnel, El Mirador Nocturno. Si vous parlez cette belle langue de l'Argentine, précipitez-vous sur ce document : Fabiana Mastrangelo sait parler clair, simple et vivant, ce qui n'est pas l'apanage de tous les historiens sud-américains...
Pour écouter ou télécharger l'interview, faites un tour sur El Mirador Nocturno. (1) Un article que j'avais préparé depuis deux jours pour ce jour-là et que j'ai tenu à publier, malgré les sinistres événements qui secouaient Paris à quelques kilomètres de chez moi. Les droits de l'homme sont les droits de l'homme !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2680 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte