Magazine Cinéma

[Critique]LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – LA LÉGENDE DU SANCTUAIRE

Par Onrembobine @OnRembobinefr

[Critique]LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – LA LÉGENDE DU SANCTUAIRE

[Critique]LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – LA LÉGENDE DU SANCTUAIRE

Titre original : Saint Seiya : Legend of Sanctuary

Note:

★
½
☆
☆
☆

Origine : Japon
Réalisateur : Keichi Sato
Distribution voix : en V.O. : Nobuhiko Okamoto, Kenji Nojima, Rikiya Koyama…
Genre : Animation/Aventure/Fantastique/Adaptation
Date de sortie : 25 février 2015

Le Pitch :
Saori Kido, une jeune fille comme les autres, découvre le jour de son seizième anniversaire, qu’elle est la réincarnation de la Princesse Athéna, la Gardienne de l’équilibre. Les forces du mal, emmenées par le Grand Pope, passent alors à l’action pour tenter de tuer Saori. Mais cette dernière peut compter sur les Chevaliers de Bronze, dont la destinée est de protéger par tous les moyens la princesse et ainsi préserver la paix dans le cosmos. Pour atteindre le Grand Pope et mettre fin à ses agissements, les Chevaliers devront traverser les douze maisons du zodiaque et affronter tous les Chevaliers d’Or qui s’y trouvent…

La Critique :
Après Albator, c’est au tour des Chevaliers du Zodiaque, alias Saint Seiya, de subir un lifting, histoire de prendre possession des salles de cinéma et tenter de toucher les nouvelles générations qui n’ont pas été familiarisées avec leurs aventures grâce au Club Dorothée dans les années 90. Malins, les producteurs de cette adaptation ont tenu à ne pas prendre trop de risques et ont choisi de revenir sur l’un des arcs narratifs les plus populaires de la série, à savoir celui qui confronte les héros de bronze aux fameux Chevaliers d’Or.
Revoici donc Seiya, alias Pégase et ses amis les nobles Chevaliers de Bronze, repartis à l’assaut du Sanctuaire des méchants (pour la plupart) signes du zodiaque. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Keichi Sato, le réalisateur responsable du film, n’a pas fait les choses à moitié pour saborder toute l’affaire…

Les-Chevaliers-du-Zodiaque-Andromède

Contrairement à la série, qui prenait franchement son temps pour poser l’ambiance, les enjeux et donner corps à ses personnages, le long-métrage va à 100km/h. Bonne nouvelle ? Pas du tout non, bien au contraire. La Légende du Sanctuaire nous raconte brièvement l’histoire de Saori et la confronte directement aux méchants, avant que nous soient présentés les héros et leurs super armures, pour le coup, totalement relookées (par rapport aux vieux épisodes). Impossible dans ces conditions de s’attacher au sort de cette gamine à la personnalité de toute façon inintéressante. Impossible aussi de ne pas déplorer l’incapacité du scénario à parvenir à donner du souffle à une aventure voulue épique, et ce dès le début. En gros, toute cette affaire sent rapidement la gentille arnaque à plein nez.
Les personnages, à commencer par les Chevaliers de Bronze, sont soit transparents (Andromède, Yoga), soit caricaturaux (Ikki), soient tête à claques (Seiya, qui en cela assez fidèle à celui de la série). Les méchants quant à eux, sont pour la plupart à la ramasse. C’est valable pour tout le monde, que ce soit le balourd chevalier du Taureau, le Verseau, ou encore le Cancer et son insupportable propension à pousser la chansonnette en déchaînant des forces du mal « discoïdes » trahissant le manque de goût d’une adaptation cinématographique scandaleusement bâclée, qui piétine sans vergogne son modèle.

Car visuellement non plus, Les Chevaliers du Zodiaque – La Légende du Sanctuaire n’arrive pas à sauver les meubles. Bien sûr, vu les moyens mis en œuvre et le savoir-faire de certaines forces en présence, tout n’est pas à jeter. Certains designs sont plutôt chiadés et les nouvelles armures plutôt clinquantes, une fois qu’on a accepté certains partis-pris plutôt hasardeux. Les combats, nombreux mais brefs, assurent aussi le show, même si là encore, la remise à jour ne fait sans cesse que nous faire regretter notre bonne vieille série. Par contre, difficile de se détacher de l’impression d’assister à une très longue cinématique Playstation. Les dialogues étant navrants de bêtise et l’histoire banale (surtout si vous avez vu la série), on attend, et on se surprend à chercher la manette pour zapper ce bordel bruyant et criard, pour enfin prendre le contrôle et jouer. Le truc, c’est qu’il n’y a pas de manette dans un cinéma et de toute façon, il ne s’agit pas d’un jeu-vidéo. Tragiquement, si on décide de rester jusqu’à la fin, il faut se farcir un spectacle totalement désincarné. Un film d’animation usant, à l’humour foireux et frénétique, laborieux et, comble du comble, plombé par une animation approximative.
Les fans hardcore de l’œuvre emblématique de Masami Kurumada peuvent jeter un œil, par curiosité. Pour les autres, une conseil : passez votre chemin…

@ Gilles Rolland

Les-Chevaliers-du-Zodiaque-Ikki
Crédits photos : Wild Bunch

adaptation animation Athéna critique fantastique japon Keichi Sato La Légende du Sanctuaire Les Chevaliers du Zodiaque manga Masami Kurumada Saint Seiya : Legend of Sanctuary Seiya

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Sin City : j'ai tué pour elle - Critique

    City j'ai pour elle Critique

    Mais qui j'ai tué ?Presque dix ans après, avec Sin City : j'ai tué pour elle, Robert Rodriguez et Frank Miller reviennent pour nous livrer la suite des aventure... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Elle l'adore - Critique

    Elle l'adore Critique

    On aurait voulu l'adorer !Pour son premier film, Jeanne Herry met en scène Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte dans Elle l'adore, qui raconte l'histoire d'un... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Dracula Untold - Critique

    Dracula Untold Critique

    SuperDracula, le super-héros vampirique !Pour son premier long-métrage, Gary Shore met en scène Luke Evans pour interpréter Vlad III l'Empaleur dans Dracula... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Mommy - Critique

    Mommy Critique

    J'ai vengé ma mère !A seulement 25 ans, Xavier Dolan (J'ai tué ma mère, Laurence anyways, les amours imaginaires, Tom à la ferme) réalise son cinquième film,... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Gone Girl - Critique

    Gone Girl Critique

    A la vie à la mort, le mariage selon Fincher !Adapté du roman "Les Apparences" de Gillian Flynn, le maitre du thriller David ficher revient sur grand écran en... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Annabelle - Critique

    Annabelle Critique

    Annabelle Origins ?Un an après le succès mondial de « Conjuring », Warner nous offre un spin-off axé sur la poupée Annabelle qui se déroule un an avant le film... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Lou ! Journal infime - Critique

    Journal infime Critique

    Bref, on ne peut pas plaire à tout le monde !Réalisé par l'auteur lui-même, Lou ! Journal infime est l'adaptation cinématographique de la bande dessinée "Lou ! Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES

A propos de l’auteur


Onrembobine 53826 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines