Magazine Culture

Camille

Publié le 14 juin 2007 par Hadrien Meyer
Impossible que vous n'ayez pas, comme la France entière, fait une overdose de "Ta Douleur", que je ne vous ferai même pas l'affront de linker sur RadioBlog.

Mais Camille, c'est tellement plus et tellement mieux que ça.
C'est ce côté touchant parce que ça sonne comme à la maison, c'est rafraichissant : Par exemple, on peut entendre comme du bois craquer sur les premières notes de vibraphones. Ensuite arrive sa voix, claire comme du cristal, comme toujours. Posée, belle, envoutante, c'est Camille.
Et j'adooooooooore absolument l'astuce musicale géniale qu'elle s'est permis, à savoir de jouer chaque partie avec un seul instrument, à savoir ce vibraphone que je dirais joué au synthétiseur pour la première partie, et ensuite au piano "electro jazz", toujours au synthé, toujours parfaitement dans le cadre.
1:21, pim pam, c'est la rupture. "One two Three Four" Well done, that's cool !
Basse, accordéon et tambourin nous la jouent ambiance Guinguette-Salsa, merveilleux mélange des cultures :D !
De 1:34 à 36, je dois le dire, je suis très, très fan de sa diction, avec l'aller retour qu'elle fait sur les 2 notes. Et puis ça continue un peu... Jusqu'a ce que ça se calme...
Pour les oreilles qui aiment les détails, attention, un très bon : à 2:00, on entend un piano "Baltringue" faire UN accord... C'est ce genre de détail dont je suis fou amoureux chez Camille.
Et puis, pour finir, c'est la tourmente final, le tourbillon charismatique, avec aller-retour de la main sur le piano qui fait du vibraphone, un bordel véritablement jouissif, avec un sublime écho sur le second "Diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiixxxx" dont je suis très fan...
Excusez nous encore pour ce passage à vide...

Hadrien, dicible !!
BONUSQUE : La version accélérée !
See You

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hadrien Meyer 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines