Magazine Musique

BadBadNotGood & Ghostface Killah « Sour Soul » @@@@

Publié le 24 février 2015 par Sagittariushh @SagittariusHH
BADBADNOTGOOD-Ghostface-Killah-Sour-Soul - Hip-Hop/Rap, - Soul/R&B/Funk

BadBadNotGood & Ghostface Killah « Sour Soul » @@@@

Laisser un commentaire

Tout comme le personnage de Tony Starks/Iron Man interprété par Robert Downey Jr, on ne se lasse aucunement des dernières apparitions sur disque de Tony Starks le rappeur a/k/a Ghostface Killah. Après deux excellents projets – que l’on peut qualifier de conceptuels, 12 Reasons to Die avec Adrian Younge et 36 Seasons produits par The Revelations, Ghostface s’est associé aux trois petits génies canadiens de BadBadNotGood avec Sour Soul pour parfaire ce tiercé.

Cela paraît culotté de sortir un nouveau projet 3 mois à peine après 36 Seasons. Mais Sour Soul se distingue de ses deux excellents prédécesseurs sur plusieurs points. Le premier est sa durée : 32 minutes, ce qui peut paraître très (trop) court vu sa très haute qualité. Sans compter qu’il y a trois pistes sur les douze qui sont entièrement instrumentales (mais quelles compositions!). La seconde est qu’il n’y a pas de storyline, autrement d’histoire derrière chaque morceaux, alors qu’avec un tel orchestre, ça aurait pu carrément le faire.

La démarche de cet album est davantage une lettre d’amour à la musique Soul que Ghostface chérit tant, et pouvoir rapper sur de tels instrumentaux aujourd’hui paraît presque comme une consécration. On pourrait comparer cela à 7 Days of Funk, lorsque Snoop Dogg s’est associé à Dam-Funk pour sortir un projet entièrement Funk et inédit. Le choix des featurings hétéroclites (Elzhi, Danny Brown, Tree qui fait de la trap habituellement et MF Doom avec qui le projet très attendu Doomstarks s’est remis sur les rails) est très bon point également. Il n’en fallait ni plus ni moins.

12 Reasons to Die, 36 Seasons et Sour Soul pourraient presque s’inscrire dans une trilogie d’albums fusion hip-hop et soul de Ghostface Killah, avec une teinte sonore différente pour ce dernier, toujours dans une ambiance sixties/seventies mais avec des saveurs plus jazzy. Rarement un rappeur a aussi bien mûri que Ghostface, et la précocité des BadBadNotGood est effarante. Sour Soul se déguste exactement comme un fond de whisky hors d’âge, par petites gorgées pour en sentir tous les parfums en bouche.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sagittariushh 4688 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines