Magazine Culture

Helter Skelter

Publié le 14 juin 2007 par Hadrien Meyer

J'ai une crise de "les Beatles ont tout inventé" ^^ je suis désolé. A savoir, aujourd'hui, la distorsion et le hard rock.
Comme beaucoup des morceaux où ils ont institué quelque chose, ce morceau se trouve sur l'album Blanc (1968) (deuxième disque même). Que dire sinon qu'il n'y a pas d'antécédent? La disto, c'est eux qu'il l'on trouvé en jouant avec le larsen (I feel fine) et après que tout le monde a repris le truc, ils en rajoutent une couche dans le "dirty".
Pour les accords, rien de bien compliqué, le but c'est de faire du bruit! La basse fait des doubles croches sans jamais s'arrêter, la batterie tape tous les temps sur la cymbale. Paul s'égosille, beaucoup d'énergie je peux vous dire, qu'il est difficile de retrouver maintenant quand il la reprend dans sa tournée 2005 :s
Les paroles sont complètement inutiles, cherchez pas ^^, c'est de la matière à ch... crier.
Aux bruits bizarres on comprend que ça vient vraiment du psychédélisme, surtout sur la fin, ils se sont amusés à trouver tous les bruits stridents que l'on peut sortir d'une guitare électrique, ça ressemble à des singes parfois je trouve ^^. La fin est bien je trouve, c'est la machine qui ne peut plus s'arrêter, c'est tellement bien que après la fin prévue de la chanson, on continue à jouer parce que c'est trop bon ! :)
Voilà. Pour info : ringo dit à la fin "I've got blisters on my fingers" parce qu'il a tapé trop fort
Floby
PS : (a mon frère) si tu me lis, sache que je t'insulte. ^^

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hadrien Meyer 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines