Magazine Culture

Calc

Publié le 14 juin 2007 par Hadrien Meyer

Rares sont les morceaux qui peuvent se targuer d'avoir un couplet, et un refrain pour eux. C'est à dire que ET le refrain ET le couplet soient bon.
Mais ça arrive, parfois, des petites perles, que l'on découvrent, après plusieurs écoutes d'un même album.
Le seul problème, c'est que c'est pas un bon support pour ce blog : Bah ouai, si tout est bien, on a plus de taf, nous...
Il ne reste plus qu'a diffuser, et légèrement accentué les passages vraiment bien.
Alors pour ce faire, il faut quand même bien avouer que le rôle du refrain est plutôt bien rempli, il a plus la pêche que les couplets.
C'est amusant, cette voix de dépressif, elle colle parfaitement avec les accords, qui sont, tout du long, à moitié mineur, à moitié majeur, comme la vie, en somme ! A moitié triste, à moitié gai !
C'est vrai que le refrain est interprétable dans les 2 sens... Pratique ! Il met la pêche quand on est heureux, et fait fixer des trucs quand on est morose :D !
De plus, il est articule assez pour comprendre quelques paroles pour éviter d'avoir à meumemer quand l'air rentre dans la tête... Parce qu'il finira par rentrer ^^...
A ne pas manquer : la monté de clavier au départ du solo de guitare et la fin, majestueuse, et planante. Une grande fin, un bon solo, couplet-refrain parfait...
Mais que demande le peuple !!??
J'aime assez la pochette, de plus.
Hadrien, des 6.
Calc - Twelve Steps To Whatever - Cheap Monologue

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hadrien Meyer 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines