Magazine France

mort de Boris Nemtsov : j’ai des doutes… (et je vous les confie).

Publié le 28 février 2015 par Gédécé @lesechogaucho

mort de Boris Nemtsov : j'ai des doutes... (et je vous les confie).

Bien sûr, la mort de Boris Nemtsov a choqué beaucoup de gens, dont je suis. Bien sûr, il est tentant de désigner en Poutine (qui ne m'est pas apparu en effet comme un grand défenseur des droits humains) le potentiel commanditaire de son assassinat, qui devrait avoir nécessairement un mobile politique. Et libre à certains d'y voir également, dans un grand élan spontané dont les réseaux sociaux ont le secret, le signe de sa folie machiavélique par le symbole du lieu de sa mort, non loin du Kremlin... Comme s'il avait voulu en faire un exemple en faisant taire tous ceux qui osent s'opposer à sa grandeur et à son autorité, ainsi qu'en effet il sait si bien le faire, et les exemples sont nombreux. je crois avoir assez bien résumé dans les grands traits une opinion couramment répandue depuis que nous avons été informés de cette pénible histoire, dont la paix dans le monde n'avait en effet pas besoin. Mais il convient de garder tête froide pour qui tente d'y voir clair et de se faire une opinion rationnelle et circonstanciée sans céder un pouce aux théories les plus fumeuses et aux complotistes en tous genres que ce type d'histoire ravit... J'ai ainsi vu quelqu'un, je ne sais plus qui, se faire l'écho d'à mon avis bien des craintes refoulées (le net est assurément le réceptacle facile de bien des névrotismes...), dire sa peur d'une nouvelle guerre en reprenant le parallèle si tentant de Sarajevo (voir ici : l' assassinat de l'archiduc François-Ferdinand). Mais dès qu'on parle de la Russie, tenter de démêler le vrai du faux en utilisant exclusivement les instruments à notre portée, ce n'est franchement pas facile, compte-tenu des propagandes qui se livrent et se croisent de par et d'autre... j'ai pu en juger à mon détriment au sujet de l'Ukraine, un sujet pas si éloigné qu'il 'y parait puisque cela était l'un des thèmes de bataille dominants semble-t-il de cet opposant décédé. Toutefois, un simple élément m'a fait réfléchir :

mort de Boris Nemtsov : j’ai des doutes…  (et je vous les confie).

(pour traduire comme je peux au pied levé : " une fois de plus, ce n'est pas correct de décrire Boris Nemtsov comme " leader de l'opposition russe ". Ce devrait être plutôt Zyuganov actuellement" ).

Voilà ce qui m'a mis la puce à l'oreille. Et si ce Monsieur (ce qui n'excuse rien, bien entendu, ne me faites pas dire ce que je ne dis pas, un crime est un crime) n'était pas le leader de l'opposition que les journaux se complaisent à décrire ?

mort de Boris Nemtsov : j’ai des doutes…  (et je vous les confie).

Et si malgré tout le mal que je pense de lui, Poutine n'avait aucun intérêt à la disparition de Boris Nemtsov qui en fait (pour reprendre l'expression usitée) un opposant plus encombrant mort que vivant ? Mes amis lecteurs, ici ou sur les réseaux sociaux, attendons la suite, tranquillou, sans nous bourrer le mou...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 130147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte