Magazine Culture

Cinéma : Imitation Game, la critique (the imitation game)

Publié le 28 février 2015 par Framboise32

imitation gameDrame américain, britannique de Mortem Tyldum avec Benedict Cumberbatch, Keira Knightley, Matthew Goode, Mark Strong, Rory Kinnear, Charles Dance, Allen Leech, Matthew Beard, Alex Lawther, Tuppence Middleton, Jack Bannon, Steven Waddington, Victoria Wicks, James Northcote

Synopsis : 1940 : Alan Turing, mathématicien, cryptologue, est chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la célèbre machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable.

Imitation Game est un biopic inspiré de Ia biographie de Alan Turing, écrite par Andrew Hodges. Imitation Game raconte le rôle important qu’a joué ce mathématicien durant la Seconde Guerre mondiale. Le film aborde aussi la vie privée compliquée de l’homme.  Pour reconstituer la fameuse machine d’Alan Turing, la chef décoratrice Maria Djurkovic s’est rendue à Bletchley Park, afin de voir la vraie machine inventée par le mathématicien et repérer dans quels matériaux celle-ci a été conçue. L’équipe du film a eu la chance de pouvoir tourner sur le lieu même où ces évènements mystérieux se sont déroulés pendant la Seconde Guerre mondiale. Le film a été présenté au Festival International du Film de Toronto, ainsi qu’au Festival du Film de Londres, en 2014. Benedict Cumberbatch, Mortem Tyldum et Keira Knightley  ont été récompensés au Hollywood Film Awards de 2014. La musique est d’Alexandre Desplat. Le film est sorti le 29 janvier 2015. Il est distribué par StudioCanal.

Quelle histoire ! enfin quelles histoires. Celle d’une part de la machine Enigma, et puis celle du mathématicien. Pendant la seconde guerre mondiale, Enigma était une machine qui permettait d’envoyer des messages cryptés. L’Allemagne nazie se servait de cette machine pour diriger ses opérations militaires. Les services secrets britanniques ont mis en place une unité spéciale, composée des meilleurs cryptologues et mathématiciens du pays. Alan Turing, mathématicien, est engagé pour chercher à vaincre les codes d’ Enigma.  Il se rend vite compte que pour contrer la machine il faut une autre machine. Alan Turing avec sa personnalité « à part » a des difficultés à se faire accepter. Il est pourtant nommé à la tête de l’équipe. Le film avait tout pour aller aux Oscars. Le destin de Alan Turing est tellement exceptionnel offrant de ce fait un rôle incroyable à Benedict Cumberbatch.  On se rend compte que les travaux de Alan Turing sont les prémices des ordinateurs. Même si le film ne s’attarde pas à nous expliquer vraiment la machine. On est autant captivé par les travaux du mathématicien que par sa personnalité. L’homme est « cash », pas de filtre, il est froid, distant, arrogant et antipathique pour l’entourage. Mais il touche par sa sensibilité, sa solitude. Son homosexualité qu’il faut cacher car à l’époque c’était considéré comme une maladie mentale. Le réalisateur a trouvé le parfait équilibre pour passer de la grande histoire à celle du mathématicien. Il n’y a donc pas de coupure, ni de manque de rythme.

Benedict Cumberbatch donne beaucoup de sensibilité au  personnage. Alan Turing était un génie profondément solitaire et mal dans sa peau. Son interprétation est vraiment étonnante et nuancée. Keira Knightley, Joan Clarke, est la touche féminine du film. Elle interprète la collègue et compagne de  Alan Turing. Joan Clarke était une femme compréhensive, intelligente et aimante.  Matthew Goode et Mark Strong leur donnent avec talent la réplique.

Imitation Game met en lumière un homme exceptionnel et un moment historique exceptionnel. Et puis Alan Turing recoit avec ce film un bel hommage amplement mérité. Benedict Cumberbatch est bouleversant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 25155 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine