Magazine Culture

[Critique] Broadchurch S02 : Alec Hardy face à ses démons

Publié le 03 mars 2015 par Linfotoutcourt

Comme on vous l'annonçait à son lancement, la saison 2 de Broadchurch questionne les certitudes au cours du procès éprouvant du meurtrier de Danny Latimer. Mais elle traite également des anciens démons d'Alec Hardy (David Tennant), l'inspecteur en charge des affaires de Broadchurch et de Sandbrook, dont Lee Ashworth (James D'Arcy), suspect principal dans la seconde, et l'énigmatique Claire Riley (Eve Myles) portent magnifiquement les traits.

L'indéniable qualité narrative de Broadchurch ne réside pas dans ses intrigues parallèles, mais dans ses personnages et dans les sentiments qu'ils partagent. Ils favorisent la gymnastique entre les deux enquêtes et participent tous à l'exploration minutieuse de la complexité de l'Homme face au drame, à travers les secrets, les mensonges, ou la honte qui en ont découlé.

Chris Chibnall manie l'ambiguïté sous toutes ses formes en brisant les barrières morales de ces protagonistes, ou en nous faisant douter dessus jusqu'au bout. Il peint une fresque sociale terrible et poignante, tout en partageant une vision communautaire pleine d'espoir.

La saison 3 a déjà été annoncée, le génie de ses auteurs devrait nous réserver encore bien des surprises.

Critique écrite par Simon D. Réhon

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85238 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine