Magazine Culture

L’Héritière Disparue de Catherine Archer

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

:star: Le Secret des Croisés, tome 3 : L’Héritière Disparue de Catherine Archer

L'héritière disparue de Catherine ArcherPoche : 320 pages
Éditeur : Harlequin
Date de parution : 1er février 2015
Collection : Les Historiques
Langue : Français
ISBN-10 : 2280330822
ISBN-13 : 978-2280330824
Disponible sur liseuse : Oui

Prix éditeur : 6€95

Son résumé :

Angleterre, 1203
Adolescent, Christian de Bransbury fait serment de venger son vénéré seigneur et maître, surnommé Le Dragon, lâchement assassiné avec sa fille de quatre ans, Rosalind. Des années plus tard, il accomplit sa vengeance — mais demeure insatisfait : son intuition, confortée par de minces indices, lui souffle que, en dépit des apparences, Rosalind n’est pas morte. Il sait, sent, que l’espiègle fillette rousse de son souvenir, devenue femme à présent, se cache quelque part. Craint-elle d’affronter le passé en revenant au château familial, ou bien quelque esprit malfaisant la maintient-il dans l’ignorance de son identité ? Christian ne connaîtra pas la paix avant d’en avoir le cœur net…

Mon avis :

J’avais plutôt bien apprécié le premier tome (Le Lys et l’Epée), et c’est avec plaisir que j’ai retrouvé ici la plume de Catherine Archer qui nous emporte au temps des chevaliers, des châteaux forts et des complots à la cour du Roi Richard. Dans ce troisième opus -qui peut se lire indépendamment des autres tomes-, nous suivons Christian dans sa quête pour retrouver Rosalind, cette petite fille qui aurait été tuée des années auparavant, mais qui finalement ne serait pas morte. Quand il fera la rencontre de Rowena, il verra pourtant son destin et ses certitudes complètement bouleversées par cette jeune femme qui semble ignorer beaucoup de choses de son passé…

Une fois encore, ce roman repose sur une certaine tension comploteuse pour destituer Lord Kelsey et le faire condamner pour ses crimes. Principal problème pour moi, et il est récurrent, c’est que les choses se déroulent une nouvelle fois très, et même trop vite. J’ai été assez déstabilisée par la rapidité de la décision de Rowena de suivre Christian, alors qu’elle ne le connait ni d’Eve, ni d’Adam. Pourtant, si leur histoire est crédible, je dois avouer que j’aurais aimé en savoir plus sur eux, que Catherine Archer prenne le temps de poser réellement les bases de son intrigue.

Christian est un personnage qui m’a plus d’une fois exaspérée. Son attitude parfois hautaine, son incapacité à se remettre en question, et sa façon de quasiment imposer ses décisions et son point de vue m’ont vraiment énervée par moments. Pourtant, on sent que c’est un homme d’honneur qui a de vraies valeurs et qui agit, non pour son intérêt seul, mais pour venger celui qui a été comme un père pour lui.
Rowena, quant à elle, m’a fait l’effet d’une femme qui veut se montrer forte, mais qui cache une fragilité liée à l’absence de son père. Elle en sait peu sur son passé, et l’arrivée de Christian dans sa vie va complètement bouleverser ce qu’elle pensait savoir jusqu’à présent. Elle cache de profondes blessures, mais est pourtant très vive, attachante et altruiste. Une héroïne comme je les aime, en somme !

Si la romance reste une nouvelle fois assez classique, on ne boude tout de même pas trop notre plaisir avec L’Héritière Disparue. Catherine Archer ne se mouille pas trop avec cette romance, mais il faut lui reconnaître la fraîcheur d’une certaine originalité en nous entraînant au temps des chevaliers. A lire et à relire pour se détendre !

Très bon

Acheter ce roman sur Amazon

Les Tomes Publiés

Le lys et l'épée Catherine Archer

:star: Le Secret des Croisés, tome 3 : L’Héritière Disparue de Catherine Archer

L'héritière disparue de Catherine ArcherPoche : 320 pages
Éditeur : Harlequin
Date de parution : 1er février 2015
Collection : Les Historiques
Langue : Français
ISBN-10 : 2280330822
ISBN-13 : 978-2280330824
Disponible sur liseuse : Oui

Prix éditeur : 6€95

Son résumé :

Angleterre, 1203
Adolescent, Christian de Bransbury fait serment de venger son vénéré seigneur et maître, surnommé Le Dragon, lâchement assassiné avec sa fille de quatre ans, Rosalind. Des années plus tard, il accomplit sa vengeance — mais demeure insatisfait : son intuition, confortée par de minces indices, lui souffle que, en dépit des apparences, Rosalind n’est pas morte. Il sait, sent, que l’espiègle fillette rousse de son souvenir, devenue femme à présent, se cache quelque part. Craint-elle d’affronter le passé en revenant au château familial, ou bien quelque esprit malfaisant la maintient-il dans l’ignorance de son identité ? Christian ne connaîtra pas la paix avant d’en avoir le cœur net…

Mon avis :

J’avais plutôt bien apprécié le premier tome (Le Lys et l’Epée), et c’est avec plaisir que j’ai retrouvé ici la plume de Catherine Archer qui nous emporte au temps des chevaliers, des châteaux forts et des complots à la cour du Roi Richard. Dans ce troisième opus -qui peut se lire indépendamment des autres tomes-, nous suivons Christian dans sa quête pour retrouver Rosalind, cette petite fille qui aurait été tuée des années auparavant, mais qui finalement ne serait pas morte. Quand il fera la rencontre de Rowena, il verra pourtant son destin et ses certitudes complètement bouleversées par cette jeune femme qui semble ignorer beaucoup de choses de son passé…

Une fois encore, ce roman repose sur une certaine tension comploteuse pour destituer Lord Kelsey et le faire condamner pour ses crimes. Principal problème pour moi, et il est récurrent, c’est que les choses se déroulent une nouvelle fois très, et même trop vite. J’ai été assez déstabilisée par la rapidité de la décision de Rowena de suivre Christian, alors qu’elle ne le connait ni d’Eve, ni d’Adam. Pourtant, si leur histoire est crédible, je dois avouer que j’aurais aimé en savoir plus sur eux, que Catherine Archer prenne le temps de poser réellement les bases de son intrigue.

Christian est un personnage qui m’a plus d’une fois exaspérée. Son attitude parfois hautaine, son incapacité à se remettre en question, et sa façon de quasiment imposer ses décisions et son point de vue m’ont vraiment énervée par moments. Pourtant, on sent que c’est un homme d’honneur qui a de vraies valeurs et qui agit, non pour son intérêt seul, mais pour venger celui qui a été comme un père pour lui.
Rowena, quant à elle, m’a fait l’effet d’une femme qui veut se montrer forte, mais qui cache une fragilité liée à l’absence de son père. Elle en sait peu sur son passé, et l’arrivée de Christian dans sa vie va complètement bouleverser ce qu’elle pensait savoir jusqu’à présent. Elle cache de profondes blessures, mais est pourtant très vive, attachante et altruiste. Une héroïne comme je les aime, en somme !

Si la romance reste une nouvelle fois assez classique, on ne boude tout de même pas trop notre plaisir avec L’Héritière Disparue. Catherine Archer ne se mouille pas trop avec cette romance, mais il faut lui reconnaître la fraîcheur d’une certaine originalité en nous entraînant au temps des chevaliers. A lire et à relire pour se détendre !

Très bon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 56614 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines