Magazine Culture

Le bord du monde

Par Vanessav

Il s'agit d'un livre que nous avons dans la bibliothèque depuis bien longtemps, nous piochons à loisir et pourtant je ne vous en parle pas... mince alors: vous ne pouvez pas vous ruer dessus.

Le bord du monde

© Shel SILVERSTEIN/ Editions Mémo

"Le bord du monde" poèmes et dessins de Shel SILVERSTEIN est une pépite. Il s'agit de prose, ou non, armé de beaucoup d'humour, d'absurde et de surréalisme américain. Vous êtes bercés aussi par les dessins de l'auteur, un peu noirs et bizarres.

Il vous faudra du souffle, des relectures immédiates, pour offrir à voix haute, avec le timing adéquat l'une des petites histoires. Elles sont courtes, voire extra-courtes, mais rythmées à souhait. C'est évident, l'homme est auteur, compositeur, chanteur. Cela sonne.

C'est sûr il faudra aussi vous faire au phrasé, un peu alambiqué, quelque fois déroutant. Bah oui, il a bien fallu traduire le gars et Françoise MORVAN a dû s'arracher les cheveux quelque fois.

Le bord du monde

© Shel SILVERSTEIN/ Editions Mémo

Alors oui, nous l'ouvrons souvent, pour un, deux ou trois poèmes. Nous suivons des pirates Cap'taines, des ogres, des brontosaures Isidor qui, après l'apparition de brontosaurounets, deviendraient Ginette. Des animaux normaux deviennent au hasard d'une histoire savoureux, un hippopotame, des rats contre des chats, un lion qui écrit (Ah bah non, c'est pas lui!),

Si vous voulez envers et contre tout

Donner un bain à un petit tatou,

Il vous faudra un pain de savon noir,

Un paquet bien tassé de bon espoir

Et soixante-dix-huit gratounettatous."

Vous aurez des barbes, des chapeaux, des maisons hantées. Des trucs pas tout à fait normaux, oui un chien à deux queues, un étourdi assis sur sa tête, une ombre lavée.

Alors je pourrais vous en dire plus mais il nous faut du temps pour savoureux ce livre bien épais, 170 pages environ. Alors qu'une possibilité, faire comme nous, l'ouvrir, siroter un verre de lait de fraise et lire en rigolant, en relisant pour tout comprendre aussi, et relire encore pour y mettre le peps... et appuyer encore la chute de toutes les histoires...

Le bord du monde

© Shel SILVERSTEIN/ Editions Mémo

Il ne mord pas, ne grogne pas et jamais n'aboie.

Grattouillez-lui les queues, ça y est, il est en joie.

Il vous faudra sortir l'animal

Deux fois plus qu'un toutou genre banal,

Mais ça, ça va de soi, vous devinez pourquoi."

Pour l'instant nos préférés sont "La petite loco bleue" essoufflée à souhait, je vous la ferais peut-être un jour en document audio, "Boa constrictor", "Le crocodile a mal aux dents", "Avertissement" pour les doigts dans le nez. Mais vous en trouverez tellement d'autres.

Voici "Avertissement" en version originale, voix de l'auteur, extrait du livre audio "Where the Sidewalk Ends":

Et puis un jour je vous parlerais d'un lion chasseur, encore une histoire loufoque.

* appareil photo en réparation d'où ces images avec version originale.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vanessav 1193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines