Magazine Cinéma

"Deux jours à tuer" ou comment Albert Dupontel fait rire... et pleurer

Par Cineblogywood @Cineblogywood

En salles : Dans son dernier film, Deux jours à tuer, le trop rare Jean Becker met en scène Albert Dupontel, l’acteur un brin déjanté qu’on a notamment vu pédaler dans Un long dimanche de fiançailles ou prendre possession de la ville dans Enfermé dehors. Le pitch, c’est ça : “Le jour de ses 42 ans, un mec (Antoine) bien sous tous rapports, à la carrière publicitaire brillante, avec femme dévouée et aimante et enfants qui savent lire, écrire, faire des beaux dessins et se brosser les dents, pète les plombs. Finie l’hypocrisie ambiante, il décide de dire toute la vérité rien que la vérité à ceux qui l’entourent, y compris les “amis” de longue date, juste avant de quitter femme et enfants”. Une base facile, qu’on imagine presque bourrée de scènes pince-sans-rire et comiquement ironiques, puisqu’il y a Albert Dupontel dedans. Mais ce serait trop facile non ? Ben si. C’est donc beaucoup plus subtil évidemment.Quand Antoine poétise sur des slogans publicitaires bidons, on rigole vraiment ; quand il fait du gringue à sa copine allumeuse (Christiana Reali), on trouve ça marrant ; mais quand il casse la gueule de ses potes, qu’il devient odieux avec ses enfants et qu'il crève le coeur de sa femme (Marie-Josée Croze, brillante), ça devient moins fun évidemment.
Deux jours à tuer, c’est clairement l’un des meilleurs films français récents. Qui mène par le bout du nez sans qu’on s’en rende compte et qui distille des indices émouvants au compte goutte... Le scénario et la mise en scène parfaite nous font peu à peu passer du rire aux larmes et Albert Dupontel incarne, tout du long, un héros tragi-comique bouleversant. Pas sirupeux, pas écoeurant, le film échappe à toutes les évidences émotionellement dégoulinantes dans lequelles un autre réalisateur ou un autre interprète auraient pu s’engouffrer en un rien de temps. Tout est beau, juste et intelligent. C’est du très grand Becker, avec un Dupontel immensément touchant.
Black Mamba

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Albert SAMAIN par FAGUS

    Samain, poète d'un seul vers.... Le symbolisme réduit au pessimisme et aux paysages artificiels.... Fagus a la dent dure. Il participe pourtant à l'hommage que... Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES
  • Joyeux anniversaire Albert Weinberg !

    La bande dessinée franco-belge a donné naissance à des géants. L’auteur complet Albert Weinberg qui fête aujourd’hui ses 86 ans en fait partie. Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Qui connait Albert Richter ?

    Découvert à la lecture d'une note de l'excellent blog-photo Laius d'Olibrius, la terrible histoire d'Albert RICHTER, champion de cyclisme allemand des années 30. Lire la suite

    Par  Le Petit Docteur
    CULTURE, HISTOIRE
  • Albert Camus, La Peste

    Résumé : Nous sommes à Oran, durant les années 1940. Le docteur Rieux découvre avec un étonnement plus stoïque qu'horrifié que la ville est touchée par une... Lire la suite

    Par  Gilles
    CULTURE, LIVRES
  • Deux femmes, deux mystères

    Deux femmes, deux mystères

    Deux galeries voisines, avec deux artistes qu’on croirait de prime abord bien lisses, et qui dévoilent à travers leurs oeuvres un aspect profond, ténébreux qu’o... Lire la suite

    Par  Marc Lenot
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES, SORTIR
  • The Royal Albert Hall Celebration-1998

    Royal Albert Hall Celebration-1998

    En 1998, pour fêter ses cinquante ans, un concert géant est donné au Royal Albert Hall de Londres, réunissant le gratin du théâtre anglais, mais aussi (comme... Lire la suite

    Par  Numfar
    CULTURE
  • Il ne voulait pas placer ses parents dans une maison de retraite, son idée est...

    Kenneth Dupin, un entrepreneur a eu une idée de génie quand il était confronté à l’idée de placer ses parents en maison de retraite. Sa création a fait le tour... Lire la suite

    Le 09 octobre 2017 par   Loopkinn
    CONSO, DÉCORATION

A propos de l’auteur


Cineblogywood 2265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines