Magazine Culture

A 14 ans

Publié le 14 mars 2015 par Lilou Trystram @LitLilou

Après une longue absence, je reviens pour la chronique d’un film dont je n’attendais pas grand chose, mais qui malheureusement, m’a tout de même déçue… J’ai mis du temps à retrouver mes mots pour rédiger cet article, j’ai bloqué pendant plusieurs jours encore après avoir pris la décision de réécrire. Mais je peux vous dire que ça fait un bien fou d’être de retour, de taper sur ce clavier ! ^^ Je suis contente d’être enfin revenue… Bref, je ne vais pas m’éterniser, je vous laisse avec la suite ;-)

A 14 ans
Genre : Drame

Réalisatrice : Hélène Zimmer

Sortie : 2015

Principaux acteurs :

Athalia Routier

Galatea Bellugi

Najaa Bensaid

Bande-annonce : A 14 ans

Synopsis : « C’est la rentrée.
Sarah, Jade et Louise se retrouvent pour une dernière année au collège. Entre euphorie, rivalités, révoltes et séduction, elles affrontent les tourments de l’adolescence pour trouver leur place. » ( Allociné )

Mon avis : L’histoire tourne donc autour de trois filles de troisième, Sarah, Jade et Louise, qu’on va suivre pendant un an. Elles ont 14 ans, et passent par beaucoup de choses : tantôt elles sont meilleures amies, tantôt ennemies… Je n’ai pas trouvé les personnages spécialement attachants, mais le jeu d’acteurs est plutôt réussi. Le film est divisé en saisons, ce que pour ma part, j’ai apprécié. L’aspect du temps qui passe, des étapes qui se succèdent, du passage saisons, tout ça, j’ai bien aimé. Je me suis reconnue là-dedans. J’ai également aimé la façon de filmer, le choix des plans, la coupure entre chaque saison…

En revanche, pour le contenu du film en soi, je suis bien plus sceptique. Je trouve que l’âge de 14 ans est très mal représenté. Pour moi, 14 ans, ce ne sont pas des soirées telles que celles du film, des rapports familiaux aussi déplorables, et les deux paquets de cigarettes par jour. Certes, chacun est différent, et il y en a pour qui c’est le cas. Mais de là à généraliser ça, à mettre tout le monde dans le même panier… Peut-être que j’ai simplement du mal à voir du vrai dans tout cela parce que ça ne m’est jamais arrivé. Mais autour de moi, en classe, parmi mes amis, je ne vois pas ça. Je vois quelque chose de beaucoup plus profond, de beaucoup plus complexe que la vision que ce film a des adolescents.

Pour moi, le film n’était tout simplement pas à la hauteur de la tâche. Il se contente de montrer une petite facette de l’adolescence, celle que les parents craignent en voyant leur enfant grandir. C’est presque une caricature de cet âge, tout est beaucoup trop exagéré. A côté de ça, le film oublie de prendre du recul, d’analyser l’ensemble, et pioche par-ci par-là des éléments qui ne font pas forcément partie du plus important. Les personnages sont simplifiés, réagissent comme tout le monde s’y attend. Toute la beauté de l’âge de 14 ans, la prise de conscience, l’ouverture sur le monde, et le moment où on cesse de se préoccuper que de soi, qu’on abandonne un comportement parfois immature, tout cela passe à la trappe au profit de l’image qu’on se fait souvent d’un adolescent ( l’alcool, les soirées, la sexualité, les mauvais rapports familiaux, etc. ), peut-être vraie, mais pas « entière ».

A 14 ans

Pour illustrer mes propos, je vais vous parler un peu de moi, puisque ayant moi-même 14 ans, je suis bien placée pour savoir qu’est-ce qu’il se passe à cet âge. L’an dernier, en quatrième, ma classe était vraiment divisée en plusieurs petits groupes, et on ne se mélangeait pas. C’était comme ça. Cette année, les choses ont changé. Ma classe est à présent soudée, comme elle ne l’a jamais été. On a tous grandi, gagné en maturité, y compris moi. Aujourd’hui, si quelqu’un pleure, même si on ne le connait pas bien, on va voir cette personne, on la console, on se serre les coudes, et ensemble, on devient plus forts. J’ai demandé à des amies d’autres classes, elles constatent la même chose. Les anciens ennemis, ceux qui se moquaient auparavant, deviennent des amis, parce qu’au fond, tout le monde a compris que ça ne servait à rien de passer son temps à pourrir l’existence des autres. Bref, tout ça pour vous dire que 14 ans, c’est aussi l’âge de la tolérance, de la fraternité, de la maturité. Il y a toujours des exceptions, mais de manière générale, c’est ça que je garderais de mes 14 ans, quand je serais plus grande.

Or, le film prend un tout autre penchant, et c’est là ce qui m’a le plus déçue. On n’exploite rien de tout ce que j’ai cité plus haut, bien au contraire, c’est plutôt l’opposé qui ressort. De plus, la question « scolaire » à proprement parler n’est presque pas abordée ! On ne parle pas du tout de l’orientation, et pourtant, ça a une place majeure dans l’année de troisième ! Pour la première fois ( dans la plupart des cas ), on nous demande de prendre des décisions, de penser à notre avenir. Ce sont des choix qui nous dirigeront vers notre futur métier, il ne s’agit pas de rien ! Et pourtant, le thème est à peine effleuré…

A 14 ans

Ma note : Un 3/10… je crois que ça ne m’est jamais arrivé de mettre une si mauvaise note à un film ! Mais pour moi, il manquait de la subtilité, de la profondeur et de la justesse dans ce qui nous est raconté. Je n’ai pas réussi à me reconnaître dans ce film !

En écrivant cette chronique, je suis quand même allée voir ce que les autres pensaient de ce long-métrage. Je n’ai vu que des critiques plutôt positives. Je me suis alors souvenue, qu’au fond, aucune d’entres elles n’était rédigée par quelqu’un qui a vu ce film avec ses yeux de 14 ans. C’est peut-être ça, en fait. Moi, qui fait partie de ce lot, je refuse d’admettre qu’il n’y a que ça dans ce que je suis, dans ce que nous sommes, nous, qui avons 14 ans. Quoi qu’il en soit, pour une fois que c’est ma génération qui est concernée, je suis contente de pouvoir donner mon avis !

Pour conclure, je vous déconseille ce film. Il ne m’a pas énormément déçue, puisque je ne comptais même pas aller le voir à la base ( c’est ma mère qui m’y a forcée :-P ), mais je n’ai pas su l’apprécier. N’hésitez pas à me dire si vous l’avez vu, apprécié, ou si vous comptez aller le voir, mais pour ma part je vous le répète : passez votre chemin !! :-)

Lilou



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lilou Trystram 7 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines