Magazine Culture

Sauf les fleurs, Nicolas Clément

Publié le 15 mars 2015 par Antigone

sauflesfleurs

 "Je voulais une mère avec des épaules pour poser mes joues brûlantes. Je voulais un père avec une voix pour m'interdire de faire des grimaces à table. Je voulais un chien avec un passé de chat pour ne pas oublier qui j'étais. Je voulais un professeur pour me surprendre. Je voulais des livres pour construire une cabane à la cime des arbres. Je voulais être un homme pour sentir ce que ça fait d'être une histoire. Je n'ai pas eu tout ce que je voulais mais je suis là, avec mes zéros, ma vie soldée du jour qui vaut bien ma vie absente d'avant. Je tombe rond ; mon compte est bon."

La famille de Marthe, douze ans, semble être une famille comme les autres. Seulement, derrière les apparences, la joie de vivre dans une ferme, de créer des robes pour sa mère, d'aimer son petit frère, il y a un père violent. Alors, le corps devient un rempart qui protège ceux que l'on aime des coups, et l'imagination, les mots, un moyen de transformer ce qui est laid en poésie. Heureusement, avec Florent, Marthe apprendra plus tard la douceur... mais cela n'empêchera ni le drame, ni de se lever encore souvent avec du soir dans la bouche, malgré l'espérance de jours meilleurs.

Voici un tout petit livre, très particulier, fort, d'une écriture étonnante, et très poétique. En effet, en contrepoint d'une noirceur évidente, naît des phrases de Nicolas Clément de la lumière et des fleurs. Et j'ai beaucoup aimé l'originalité de cette écriture, cette manière d'entrecouper ses phrases avec des virgules et de faire entendre la voix de Marthe par ses images décalées. Une manière de lire le monde que l'on retrouve plus souvent en poésie que dans un roman ou un petit texte en prose d'ailleurs. Pour autant, je dois dire qu'autant j'ai aimé l'écriture, autant je me suis peut-être sentie trop engluée dans l'histoire de Marthe, un peu laissée de côté, nourrie de trop de pathos... Je ne retiendrai donc de ce livre que l'écriture, qui me donne envie là, tout de suite, alors que je viens de le refermer, de le rouvrir, et de le relire de nouveau.

Editions Buchet Chastel - Qui vive - 9€ - Août 2013 - Merci ma bibli !!

D'autres lectures... Une révélation pour Noukette - Une lecture forte chez Blablablamia - Un coup de coeur pour Gambadou - Lire et Merveilles rejoint mon bémol sur le pathos - Un roman puissant pour Leiloona - Un petit bijou de littérature et un grand coup de coeur pour Clara ! - Stephie n'a pas adhéré.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antigone 5421 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine