Magazine Cinéma

L'aube noire, Mario Falcone : un polar italien qui mélange habilement les genres

Par Filou49 @blog_bazart
15 mars 2015

 product_9782070457632_195x320

Quatrième de couverture :

15 août 1908, les habitants de Messine en Sicile suivent la procession de la Vierge à travers les rues de la ville en fête. À quelques mètres de là, une jeune servante du baron Torielli est retrouvée égorgée, un bouton de manchette armorié serré dans la main. Ce meurtre est bientôt suivi d’un deuxième. Le lieutenant Marco Sestili et ses carabiniers se lancent dans une enquête compliquée, entre notables, hommes d’affaires, artisans et mafieux, tandis que Messine s’avance inéluctablement vers l’aube noire qui la rayera de la carte…

La citation :

« A l’approche de novembre, le mauvais temps arriva. La pluie se mit à tomber, mêlée d’un sable qui venait directement du Sahara. Quand elle cessa, remplacée par un sirocco tiède, une patine rougeâtre s’était déposée partout comme du sucre glace sur un gâteau… un tel phénomène n’était pas rare, mais, d’après les anciens, il annonçait toujours des malheurs… "

Notre avis :

Premier roman d'un scénariste de télévision italien, Mario Falcone,  cette aube Noire, sorti en poche chez Folio Policier est à cheval sur plusieurs genres différents : l'intrigue policière évidemment ( puisqu'il y est questions de plusieurs meurtres à résoudre), mais aussi le roman historique ( l'intrigue se déroule au tout début du XXèsiècle), et également, plus étrangement du livre catastrophe : en effet dans la seconde partie du roman, un terrible tremblement de terre  va effacer de la carte Messine,  l'une des plus belles villes d'Italie.

Une ville de Messine qui constitue d'ailleurs un personnage à part entière du livre de Falcone, fière et énigmatique avant même que ne survienne la catastrophe, et celle ci scellera à jamais le destin des personnages.

Si on se perd parfois dans les méandres d'une intrigue parfois complexe et de personnages un peu trop nombreux, on sent la patte du scénariste qui arrive à ne jamais perdre le fil de son intrigue et rendre cette aube Noire captivante jusqu'au bout... on va pas mal parler polars dans les prochains jours et semaines, et celui ci, sorti distraitement en France, vaut assurément le coup...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines