Magazine Culture

Exposition : L’Écriture dessinée Rodin, Duchamp, Dotremont chez Balzac

Publié le 15 mars 2015 par Framboise32

 L’Écriture dessinée  Rodin, Duchamp, Dotremont chez Balzac

Christian Dotremont a fondé le Surréalisme révolutionnaire de Belgique en 1947 et, l’année suivante, le mouvement CoBrA (1948-1951) – acronyme des villes Copenhague-Bruxelles-Amsterdam –, qui réunit des artistes du nord de l’Europe et milite pour la spontanéité. D’un côté il y a Dotremont et ses amis de CoBrA (Alechinsky, Pol Bury, Luc de Heusch, Asger Jorn, Reinhoud), ses contemporains (Duchamp, Hergé, Michaux) ou ceux qui l’ont précédé (Cocteau, Picasso). De l’autre, Balzac et son monde. Tous sont réunis lors de cette exposition.

 

L’Écriture dessinée Rodin, Duchamp, Dotremont chez Balzac, La Maison de Balzac propose une exploration inédite des expériences plastiques autour de l’écriture initiées par Balzac.

Pablo Picasso, Jean Cocteau, Christian Dotremont, Alberto Giacometti, Victor Hugo, Asger Jorn, Auguste Rodin, Pierre Alechinsky, Henri Michaux, Pol Bury… près de 100 œuvres (peintures, gravures, sculptures ou dessins) illustrent, le long d’un parcours ludique et poétique, l’attraction exercée par l’écrivain sur les plus grands artistes du 19e et 20e siècle.

L’exposition s’intéresse en particulier au mouvement international CoBra qui accorde à l’écriture et à sa spontanéité une place de premier plan, parce qu’elle exprime le psychisme de l’individu, et donc les sources profondes de la création.

Une réflexion déroutante donc sur les ressorts les plus intimes de la création artistique !

Balzac s’interroge sur l’interaction entre la pensée artistique et le geste. Il parsème ses romans d’éléments graphiques, et ses manuscrits témoignent de la manière dont l’écrit, par sa forme même, stimule l’imagination.

Ces expériences rencontrent un écho chez ses contemporains. Les pages hallucinantes de Théophile Bra, les dessins fantastiques de Victor Hugo, les gravures humoristiques de Grandville, trouvent un développement inattendu une centaine d’années plus tard avec le mouvement CoBrA dont les piliers sont Christian Dotremont et Asger Jorn, un écrivains et un peintre, que leur questionnement sur l’art a naturellement conduits à La Comédie humaine.

Célèbre robe de chambre de Balzac statufiée par rodin, logogrammes de Christian Dotremont, portraits de Balzac par Picasso, Cocteau ou Giacometti, eaux-fortes de Pierre alechinsky illustrant Le Traité des excitants modernes de Balzac et autres hiéroglyphes de la pensée ponctuent l’exposition et mettent en relief l’empreinte profonde, fécondante et toute en nuances, de la pensée d’un grand écrivain

Maison de Balzac — 47 rue Raynouard Paris 16e – du 13 mars au 21 juin 2015

Merci à Dominique Radrizzani et Yves Gagneux pour cette visite privée guidée. Merci Laurent

A propos de la Maison de Balzac – Nichée sur les coteaux de Passy, la Maison de Balzac est la seule des demeures parisiennes du romancier qui subsiste aujourd’hui. C’est dans le cabinet de travail que Balzac a corrigé, de 1840 à 1847, l’ensemble de La Comédie humaine et a écrit quelques-uns de ses chefs-d’œuvre. Le musée présente des souvenirs personnels de Balzac, des tableaux, gravures et objets relatifs à ses proches et à ses contemporains, ainsi qu’un grand nombre d’éditions originales, manuscrits et illustrations. En 2012, la Maison de Balzac a bénéficié de travaux de mise aux normes qui ont permis de moderniser la présentation.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine