Magazine Culture

3 livres d'auteurs brésiliens contemporains #1

Publié le 15 mars 2015 par Charlotte @ulostcontrol_
Bonjour à tous !
Je reviens aujourd'hui vous proposer quelque chose d'un peu différent et en lien avec les prochains événements littéraires sur Paris... Il s'agit d'une petite sélection de 3 livres écrits par des auteurs brésiliens contemporains !
Enfer, Patrícia Melo

3 livres d'auteurs brésiliens contemporains #1Tel un Enée moderne, ghetto blaster en main, aux portes de l'enfer, Petit Roi, enfant des favelas de Rio, cherche sa route dans un royaume qui n'a pas de chemin pour les vivants. - Acides, hip-hop et violence à tous les étages. A la maison, la rage de l'amour maternel laisse quelques ecchymoses, la frustration fait son lit dans une pauvreté tyrannique, les feuilletons à l'eau de rose font le reste. Dans la rue, le code de l'honneur, l'odeur de l'argent, la voix des armes. - Si, au faîte du pouvoir, Petit Roi se pose en trafiquant aguerri qui contrôle les variables et fait parler la poudre celle des lignes comme celle des armes -, il demeure un colosse aux pieds d'argile qui offre un temple à sa mère pour que, enfin, elle aime son fils. - Des profondeurs de cet antre mythologique parviennent, à un train d'enfer, des déflagrations de mots, de sentiments, de chairs, qui mettent à mal tout sens de l'équilibre.

A seulement 10 ans, José Luis dit « Petit Roi » a déjà une longue expérience derrière lui. Né dans les favelas de Rio, la vie n’a pas été tendre avec lui : sa mère est violente, son père inconnu et son environnement complètement infecté par la drogue. Sur la butte de Berimbau, le trafiquant suprême Big Milton gouverne en maître. Patricia Melo nous raconte alors la vie de Petit Roi au cœur de cet enfer, elle nous parachute dans son quotidien d’informateur, de consommateur, de soldat et enfin de chef. Son écriture est particulière : les dialogues s’incrustent dans la narration sans crier gare, le vocabulaire est fleuri et authentique, le style est brut de décoffrage, sans fioriture stylistique. Le rythme de ce récit, enfin, est hypnotisant : il nous transperce et se loge en nous de telle sorte que l’on sait avant même d’avoir refermé ce livre que l’on se souviendra de sa musique pendant longtemps. Les personnages dont elle nous parle prennent quasiment le dessus et finissent chaque paragraphe en nous donnant l’impression de n’être pas seulement un individu de papier, mais aussi un narrateur de l’histoire, un homme réel. On s’attache alors à tous ces gens, Rosa Maria, Suzana, Onofre,… et surtout à Petit Roi. Patricia Melo sait donner une âme à ses personnages et nous offre avec Enfer un roman saisissant, pour lequel il faut peut-être avoir le cœur bien accroché.
« Une sensation de malaise s'empara de Petit Roi lorsque Big Milton lui mit le revolver entre les mains. C'était la première fois qu'il tenait une arme. Il sentit le contact froid du métal sur ses doigtd. Ne pas réfléchir trop longtemps. Efficacité. Tuer un homme. Il savait que cela arriverait, seulement il n'avait pas pensé que ça tomberait un jour où il aurait l'estomac aussi plein. » Chapitre 11, p.118

Moscow, Edyr Augusto

"Moscow", c'est le surnom de l'île de Mosqueiro - un lieu dédié aux loisirs et à la villégiature pour de nombreux habitants de Belém. Pas pour Tinho Santo : la petite bande dont il fait partie écume l'île dès que vient l'obscurité. Avec ses amis, il se saoule, se drogue et vole en toute impunité. Mais Tinho n'est pas qu'un simple délinquant juvénile : quelque chose d'encore plus sombre couve en lui...
"Orange mécanique" à la brésilienne, Moscow est un texte court et saisissant, où aucun répit n'est laissé au lecteur. Une chronique de l'ultra-violence, d'une brutalité assumée qui fait toute sa force.3 livres d'auteurs brésiliens contemporains #1

« Chronique de l'ultra-violence » et « brutalité » sont les deux mots qui résument le mieux ce tout petit livre d'à peine 100 pages. Sous une forme qui fait parfois penser à celle d'un journal intime, Tinho nous raconte ses aventures le temps de quelques semaines. On découvre alors son quotidien fait de colère et d'agressions parfois barbares... Et en plus de faire face à la violence des coups donnés par cet adolescent délinquant, on doit aussi affronter son indifférence et sa froideur, le tout dans une écriture encore plus froide, insensible, aseptisée. Des phrases longues succèdent aux phrases brèves, le rythme est inégal, soumis aux états d'esprit de Tinho, le narrateur et personnage principal de l'histoire. Avec sa bande, il vit la nuit, se saoule,... mais ces « petits délits » dans lesquels il est embarqué cachent une réalité bien plus atroce. On lit rapidement ce livre, on le parcoure sans soupçonner quoi que ce soit, comme anesthésiés par l'écriture d'Edyr Augusto, mais lorsque vient la fin et que la vérité s'impose à nous, elle nous heurte avec d'autant plus de force et réveille enfin les émotions qu'on avait presque ignorées. Une histoire qui ne choisit pas la facilité et qui met souvent mal à l'aise. 
« C'était marée basse, et je suis allé jusqu'à l'Île des Amours pour fumer. Le mégot bien planqué au fond de la poche. Je me suis assis sur un des rochers de la pointe, je lai allumé et j'ai inspiré à fond. Je suis resté là à écouter le bruit des vagues contre les pierres. A contempler cette superbe vue qu'on a du Farol, Chapéu Virado, les lumières et leur réverbération sur le sable. De temps en temps une voiture passait. Mais on est lundi et presque tout le monde est allé bosser. Je pense à ce sable qui se coince entre les orteils, qui remonte le long des jambes et qui fait presque suffoquer. Au secret qui se trouve dans cette eau boueuse, et je me demande si ces rochers vont tenir le coup encore longtemps. » p.11

Daytripper : Au jour le jour, Gabriel Bá & Fábio Moon

3 livres d'auteurs brésiliens contemporains #1Les mille et une vies d'un aspirant écrivain... et ses mille et une morts. Brás de Oliva Domingos, fils du célèbre écrivain brésilien, passe ses journées à chroniquer les morts de ses contemporains pour le grand quotidien de São Paulo... et ses nuits à rêver que sa vie commence enfin. Mais remarque-t-on seulement le jour où notre vie commence vraiment ? Cela commence-t-il à 21 ans, lorsque l'on rencontre la fille de ses rêves ? À 11 ans, au moment de son premier baiser ? À la naissance de son premier enfant peut-être ? Ou au crépuscule de sa vie...

Daytripper, c'est l'histoire singulière de Brás de Oliva Domingos, le récit de toutes les vies qu'il a eues ou aurait pu avoir et de toutes les façons dont il aurait pu mourir, surtout. En 10 chapitres qui se clôturent tous de la même manière, on découvre la vie de cet homme particulièrement sensible, son enfance, son adolescence, la naissance de son premier enfant... Tous ces épisodes sont ponctués de petits textes nécrologiques, touchants mais pleins d'espoir. En un seul volume, les frères Fabio Moon & Gabriel Ba essayent donc d'embrasser le mystère de la vie et de la mort, d'en comprendre le sens, d'y trouver une logique... Avec beaucoup de sensibilité et de simplicité, c'est à la question « Et si ? » que semble faire écho cette bande-dessinée ; mais plutôt que de nous apporter une réponse à cette question et aux autres questions existentielles que l'on se pose, ce sont plutôt des questions que soulèvent les auteurs. Mais n'est-ce pas à cela que l'on reconnaît un bon livre : il pose des questions et ne donne pas des réponses toutes faites ? Cette bande-dessinée coup de cœur est à découvrir absolument !


3 livres d'auteurs brésiliens contemporains #13 livres d'auteurs brésiliens contemporains #13 livres d'auteurs brésiliens contemporains #13 livres d'auteurs brésiliens contemporains #1
J'espère que cette petite sélection vous aura donné des idées de lectures ! Dites-moi si vous avez déjà lu certains de ces livres ou de ces auteurs, ou cet article vous a donné envie d'en découvrir ! On se retrouve en milieu de semaine prochaine pour la deuxième et dernière partie de cette petite série ;-)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Charlotte 266 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine