Magazine Culture

Les larmes rouges, tome 2 : Déliquescence, Georgia Caldera

Par Les Griffonneuses

Salut tout le monde !

Eh oui, après vous avoir présenté Les Larmes Rouges, tome 1 Réminiscences hier, je vous présente dès à présent le tome 2, de cette série que je trouve juste excellente.

L'histoire :

Après avoir eu quelques difficultés dans le début de leur relation, Henri et Cornélia semblent vouloir tenter de trouver un équilibre. Mais il va leur falloir retourner dans le manoir qui a abriter le bal qui a tant effrayé Cornélia. Autant dire qu'elle n'est pas super enthousiaste à l'idée d'y retourner...

Après s'être reconnu leur amour, leur histoire va toutefois subir des tubulences. Cornélia n'en fait qu'à sa tête et Henri se plait à lui donner des ordres sans lui en expliquer le fondement, d'où la désobéissance de Cornélia. Chacun va avoir du ressentiment à l'égard de l'autre, et les choses vont mettre beaucoup de temps pour se calmer.

Mais au milieu de ses turbulences, ils vont quand même réussir à passer de bons moments, y compris des moments intimes. Ils vont s'avouer des choses qu'ils n'auraient jamais pensé se dire. En plus, grisée par le sang qu'Henri lui a donné, Cornélia se rend compte qu'elle peut explorer le passé de son amant et ne va pas de gêner pour le faire, celui-ci refusant de s'ouvrir à elle sur ce sujet.

En parallèle, la jeune fille va être contactée par le Treizième, treizième vampire créé par Avoriel, celui qui avait disparu. Cornélia va entretenir une sorte de relation téléphatique avec lui, jusqu'à ce qu'un jour, tentant de reprendre contact avec lui, elle va invoquer sans le vouloir Avoriel, qui va retenter de savoir où elle se trouve. Cet incident va marquer la fin de ses communications avec le Treizième et elle fut alors bien obligée de tout révéler à Henri. Une expédition sera alors organisée pour tenter de sauver le Treizième.

les-larmes-rouges,-tome-2---deliquescence-383203

Mon avis :

Pour une fois, ce tome ne fait pas partie des 2 qui sont un cran en dessous du premier. Ce deuxième opus est particulièment réussi. L'auteur va encore nous plonger dans son univers particulier, à la fois stressant et angoissant mais aussi particulièrement attirant. Comme Cornélia, nous nous laissons prendre au jeu et on se laisse rapidement totalement emparer par l'histoire.

Dans ce deuxième tome, les personnages secondaires occupent une place importante de l'intrigue. Nous retrouvons une grande partie des vampires croisés lors du bal du tome 1. Nous apprenons à les connaitre, évoluons avec eux, et comprenons comment ils peuvent avoir de telles réactions après des siècles d'existence.

Nous en apprenons aussi beaucoup plus pour Henri à travers les souvenirs que voit Cornélia. On le sent aussi évoluer pendant toute l'intrigue. Il se dévoile, comme étant éperdument amoureux de Cornélia, et on sent qu'à un certain moment, il en a marre d'attendre à causes des divagations de Cornélia. En effet, celle-ci ne sait pas ce qu'elle veut. Un coup, elle se rend compte qu'Henri fait beaucoup d'efforts pour elle, et l'autre elle a l'impression que son comportement envers elle est totalement inacceptable.

D'ailleurs, j'ai été un peu énervée à certains moment par la jeune fille. Elle ne sait pas ce qu'elle veut, certaines de ses réactions sont puériles et on dirait qu'elle prend un malin plaisir à défier Henri et à faire tout ce qu'il faut pour le tourmenter. Ceux-ci ne sont pas sur la même longueur d'ondes, n'attendent pas les mêmes choses l'un de l'autre, la communication est donc difficile entre eux.

Malgré tout, ils restent tous les deux aussi attachants que dans le premier tome, et j'ai vraiment hâte de savoir ce que donnera la suite. Sortie du tome 3 prévue le 25 mars !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines