Magazine Culture

Exposition : Tout est parti d’une colonne, Carte blanche à l’artiste Lyes Hammadouche

Publié le 16 mars 2015 par Framboise32

Tout est parti d’une colonne Carte blanche à l’artiste Lyes Hammadouche

Le collège des Bernardins a invité l’artiste Lies Hammadouche. L’exposition est une expérience ludique et spirituelle. Le dispositif très mécanique des pièces nous tient à priori à distance de toute tentative d’interprétation en nous invitant d’abord à entrer techniquement dans les oeuvres, dont les visiteurs seront tentés de découvrir les mécanismes de fonctionnement. Mais les travaux de Lyes Hammadouche regorgent de références intertextuelles et évoquent aussi des conquêtes spatiales, des jardins zen japonais ou des temporalités inconnus. Tout oscille entre science et fiction.

L’exposition se tient dans la superbe sacristie du Collège des Bernardins. L’artiste y présente oeuvres et dessins

60 secondes – 60′ est une sorte de machine à fabriquer des formes de paysages inconnus. Il s’agit de deux disques de verre qui emprisonnent un mélange de sable et d’eau actionnés par un système motorisé qui place le dispositif en rotation.

Les développantes du cercle – L’attention de Lyes Hammadouche s’est portée sur les deux colonnes de la sacristie. Les colonnes lui ont d’abord inspiré des réflexions autour d’un mécanisme qui aurait reproduit un brin d’ADN à l’échelle de l’espace de la sacristie.  Les développantes du cercle est une pièce qui évoque la mécanique des corps célestes en révolution, ici, autour des axes que constituent les colonnes. Elles reproduisnet des éclipses solaires.

CMB, le tempo infini du monde – CMB égraine le temps réel de l’exposition et de l’ancienne sacristie en tombant régulièrement sue le sol. Comme un métronome, elle rythme l’accrochage en produisant un son sourd, une vibration qui bat sur toutes les surfaces de l’édifice. Lyes Hammadouche s’intéresse aux mécanismes de l’induction hypnoqtique toujours basés sur une scansion.

Murmure de Miroirs – En 1972, La Nasa mettait sur pied le programme Voyager. L’oeuvre Murmure de Miroirs est une allusion directe aux deux sondes Voyager et à leur étrange message. Murmure de Miroirs est consitué d’un disque, mais à la différence de l’original, l’oeuvre de Lyes Hammadouche n’est pas en or mais découpée dans un miroir. Un bras métallique pourvu d’une tête et d’un diamant de découpe tourne à sa surface, produisant des sonorités plaintives à mi-chemin entre un bruit industriel et un mantra. Le son est amplifié par l’espace résonnant de la sacristie, comme un étrange chant permanent.

Ryoan-ji - Lyes Hammadouche s’est inspiré du jardin du monastère Ryoan-ji datant du XVIè siècle située dans le nord ouest de Kyoto. L’oeuvre consiste en de multiples miroirs disposés en divers points de l’espace qui renvoient le faisceau d’une source laser. Alors que ce rayon est censé tracer une ligne continue, le jeu des miroirs divise le faisceau en diverses lignes qui traversent tout l’espace à quelques centimètres au dessus du sol. Le jeu des miroirs permet par ailleurs d’encercler certains objets disposés à l’intérieur du « jardin », comme les ondes tracées sur le kaolin du jardin japonais.

L’exposition a été inaugurée le 12 mars 2015. Elle est en place jusqu’au 5 juillet 2015. Merci à Gaël Charbau, commissaire invité de l’exposition et à l’artiste Lyes Hammadouche pour leurs disponibilités lors de ma visite.

Collège des Bernardins – 20 rue de Poissy – Paris 5 – entrée libre

A propos du Collège des Bernardins – Edifice exceptionnel du XIIIè siècle récemment restauré, le Collège des Bernardins est ouvert au public depuis septembre 2008. C’est aujourd’hui un lieu dédié aux espoirs et aus questions de notre société et à leur rencontre avec la sagesse chrétienne. Tous sont invités à participer à ces dialogues par des travaux de réflexion ou de rercherche, de formation ou d’expression artistique. Le collège des Bernardins s’appuie sur un pôle de recherche composé de 6 départements : sociétés humaines et responsabilité éducative, Economie Homme Société, Ethique Biomédicale, Société Liberté Paix, Judaïsme et Christianisme, La parole de l’art


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine