Magazine

Avec le musicien Mdou Moctar

Publié le 17 mars 2015 par Yasida @rhissarhossey

« Akounak Tedalat Taha Tazoughai »

" Pluie de couleur bleue avec un peu de rouge "

« Purple rain » du désert

LIBERATION

Après Prince à Minneapolis, l’épopée d’un guitariste de rock touareg.

Le cinéaste de Portland Christopher Kirkley a tourné le premier film sur le rock touareg, Akounak Tedalat Taha Tazoughai, à Agadez, au Niger, avec le musicien Mdou Moctar. Il en conte la genèse

«Tout a commencé comme une blague. Je travaillais en Afrique de l’Ouest avec des musiciens pour mon label, Sahel Sounds. Un jour, nous nous sommes dit "Pourquoi ne pas faire un remake de Purple Rain ? " En tant qu’expatrié, la culture américaine me manquait. L’idée est restée. Le rôle principal a été attribué au musicien Mdou Moctar, très populaire en ce moment grâce aux téléphones portables.

« Au Niger, tout le monde connaît sa musique, mais personne ne sait qui c’est. Le film est aussi son histoire et raconte ses difficultés car devenir musicien est mal vu. Ils ne font pas de concerts, ils se produisent dans certaines occasions, comme des mariages ou des baptêmes. La compétition est féroce.

«La guitare touareg traditionnelle folk, née de la rébellion à la fin des années 70, était une musique révolutionnaire jouée par des exilés, comme Abdallah ag Oumbadougou, en Libye, elle était porteuse d’un message politique. Elle a évolué en incorporant des guitares électriques, le message n’est plus le même. Au Niger et au Mali, on entend surtout des chansons d’amour et d’amitié.

«Il n’y avait jamais eu de tournage à Agadez et je n’y ai jamais vu de cinéma. Pour qu’il soit vu sur place, nous allons envoyer des copies du film au Niger. Il sera diffusé ainsi, par circulation de copies pirates.»

Clémentine GALLOT

 10 mars 2015

Ce remake officieux touareg arrive enfin !
Mettant en vedette le musicien Mdou Moctar, Akounak Tedalat Taha Tazoughai (littéralement: Pluie de couleur bleue avec un peu de rouge ) est l’histoire d’un jeune dans le Nord du Niger, qui essaye de devenir guitariste, envers et contre tout.
Dans le contexte particulier de la ville d’Agadez, Mdou doit faire face à une concurrence féroce, à des conflits familiaux, à des épreuves amoureuses,et à son plus grand rival : lui-même.
Tout en étant un détournement de Purple Rain, Akounak est un hommage aux luttes sociales et politiques à travers la musique. La réalisation est bricolée, inspirée du néo-réalisme italien et des films expérimentaux de Jean Rouch.

Autour du projet


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yasida 5129 partages Voir son profil
Voir son blog