Magazine Concerts & Festivals

Le printemps s'annonce, Roots & Roses Festival pointe le bout du nez.

Publié le 16 mars 2015 par Concerts-Review
Le printemps s'annonce, Roots &; Roses Festival pointe le bout du nez.

Le 121e jour de l'année du calendrier grégorien est pour beaucoup synonyme de Fête du Travail, les Celtes célèbrent Beltaine, Charles IX offrira du muguet à ses maîtresses, les chineurs ont le choix: brocante à Crisnée, à Ronquières, au Heysel, sur le Boulevard de la Plaine à Ixelles, sans oublier la monstrueuse braderie de Caliste sur Franchimont voyant tous les habitants, bipèdes, de l'entité essayer de se débarrasser de leur brol sur la place du village, pour l'occasion, le café Le Vieux Calistin engagera deux serveuses supplémentaires, mais nous, nous serons à Lessines où se tiendra la 6 ème édition du

Roots and Roses Festival.

L'équipe de Boogietown , emmenée par Myriam et Fred, a, une nouvelle fois, confectionné une affiche du tonnerre de Dieu!

Les douze noms:

Wovenhand, Mudhoney, the Excitements, Romano Nervoso, Rory Block, the Hackensaw Boys, Daddy Long Legs, Hell's Kitchen, the Computers, Boogie Beasts, Louis Barabbas and the Bedlam Six, the Glücks !

Menu copieux et varié: du rock à toutes les sauces (arachnéenne, spaghetti, cambouis, punky, etc..) ou servi cru, du blues, du bluegrass, du country blues, du rhythm'n'blues, du blues rural, du boogie confédéral, de l'americana mystique... le tout arrosé de bière artisanale!

Comme tous les ans, en fin de soirée, certains ne se souviendront plus de leur nom, de leur sexe, de l'endroit où ils ont largué leur caisse, pas grave, le lendemain ils dormiront au boulot!

Le mot officiel de Fred!

Le Roots and Roses, c’est le rendez-vous annuel des amoureux des formes modernes de blues, folk, surf, garage,soul, rock’n roll. Bref, de toutes les musiques anglo-saxonnes qui entretiennent un lien, même ténu, avec le blues.
L'’affiche a les deux pieds plantés dans l’'actualité de cette veine musicale. Elle se décline sur deux scènes :
la Roots, consacrée aux formes plus traditionnelles, et la Roses, rock'’n' roll et giclante...

Au programme 2015
Scène Roots
Wovenhand (USA), The Excitements (ES), Rory Block (USA), The Hackensaw Boys (USA), Hell’s Kitchen(CH), Boogie Beasts (B)
Scène Roses
Mudhoney (USA), Romano Nervoso (B), The Computers (UK), Daddy Long Legs (USA), Louis Barabbas andThe Bedlam Six (UK), The Glücks (B)
Wovenhand, figure de proue du Denver Sound, ponctuera le festival de son americana musclé teinté de garageet de gospel. Juste avant, c’est Mudhoney, le plus blues et le plus garage des groupes grunge de Seattle, qui fermera le rideau du podium Roses. Mais le Roots and Roses, c’est avant tout de la découverte, une vitrine pour quelques perles du genre concerné. Cette année, les Anglais de The Computers et leur rock’'n'roll cinglant marqueront probablement les esprits. De même que Daddy Long Legs avec son blues échevelé. Lors du Roots and Roses, la grande blueswoman Rory Block fera ses adieux à la scène belge, tandis que Louis Barabbas y emmènera pour la première fois ses Bedlam Six. Si The Hackensaw Boys apporteront l’'obligatoire touche bluegrass, les surprenants suisses de Hell’s Kitchen égaieront le festival d’un blues urbain et moderne.
Et le groupe belge à l’'honneur cette année, ce sera Romano Nervoso. Les Louviérois livreront pour l’'occasionleur version vitaminée, — en Italien !, — du morceau Roots and Roses composé en 2014 par Fred Lani et ses Healers. Ils joueront dans le carré final du festival, où on retrouvera également la soul folle des Espagnols de The Excitements. Et c’est à nos deux coups de coeur de la scène belge, Boogie Beasts et The Glücks, que reviendra le privilège d'’ouvrir l’' édition 2015 du Roots and Roses !
Mais le Roots and Roses, outre la musique, c’est avant tout un esprit. Un festival différent, axé sur la qualité d’accueil: de grands espaces verts et agréables ; deux chapiteaux pour les scènes et un chapiteau pour le délassement, qui protègent le public le cas échéant ; un son de qualité ; des bières et jus issus de la production locales; des petits plats préparés maison par notre armée de cuisiniers...
Bref, un festival où on se sent bien !

Entrée : 30€ / Moins de 26 ans : 15€ (inclus frais de réservation)
Caisse : 35€ / Moins de 26 ans : 17,5 €
Gratuit pour les moins de 12 ans

plus d'infos concernant la billetterie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte