Magazine Culture

Unionstreet Radio Mix #12: Wealstarr, un prince dans l’ombre

Publié le 16 mars 2015 par Unionstreet

wealstarr

C’est du côté de la porte Maillot que l’on a rencontré Wealstarr, quartier qui contraste totalement avec l’univers du bonhomme. Mais après être entré dans l’immeuble et traverser des couloirs exigus aussi nombreux que dans un labyrinthe, on retrouve un prince tapis dans l’ombre dans son studio tout juste aménagé. Il nous ouvre grand les portes de son âme et de ses 10 ans de carrière. 

US: A la base quand tu as commencé la musique qu’est ce qui t’as motivé ?

Wealstarr: Je voulais être plus fort que mes frères, à la base c’est eux qui faisaient des prods sur mpc, et je cherchais à être plus fort qu’eux. J’ai grandi vraiment dans le son, j’avais des oncles qui étaient dans la musique.
Quand j’avais 5 ans, un de mes frangins à eu un synthé pour son anniversaire et j’ai commencé à taper dessus, depuis je n’ai plus arrêté…Ensuite c’est d’ecouter des producteurs de l’époque comme Swizz Beats, Shawty Red ou Drama.

US: Sinon dans la production comment tu as démarré et où est-ce-que tu en es aujourd’hui? 

W: J’ ai commencé avec un Battle of sound en 2005, ça va faire 10 ans. C’était des battles de producteurs sur scène et y avait des juges comme Princesse Aniès.

Le premier son que j’ai produit c’est Sinik sur le morceau « Bonhomme ». Ensuite j’ai enchainé les prods. Ensuite j’ai enchainé avec Rohff, la BO de Taxi 4 avec notamment Sniper.  J’ai fais des titres pour Kerry James, Mac Tyer.

Dernièrement j’ai fait la prod de Joke, « Triumph ». Puis Booba, les gars de Butter Bullets que j’apprécient beaucoup, deux prods sur l’album de Niro.

Je t’avoue, j’ai pas en tête toutes mes collaborations mais sans me vanter sur les 10 dernières années j’ai bossé avec quasiment tous les rappeurs français.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

« …Sans me vanter sur les 10 dernières années, J’ai bossé avec quasiment tous les rappeurs français… »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

US: Parles nous un peu de ta collaboration avec Booba? 

W: On s’était parlé au téléphone à un moment mais rien ne s’était fait  à cause de quelques histoires. Mais finalement ça s’est fait, j’ai produit « La mort leur va si bien » et « Billets Violets ». Par contre on s’est jamais rencontré…Tout se fait par mail ou au téléphone avec lui vu qu’il habite à Miami. Mais peut être qu’un jour ça se fera…

US: A quel moment tu t’es mis à chanter sur tes productions? 

W: C’est récent. En vérité j’étais dans le rap mais c’est qu’une facette de ma personnalité et je voulais montré autre chose. Je suis assez multi-culturelle, j’ai vraiment écouté de tout. Quand je parle de son c’est pas juste ce que j’entends à la radio, c’est que j’achètes tous les cd, les vinyls…
Par exemple j’adore la pop des années 80 : The Cure, tout ce qui est pop-dark , new-wave… Je me sentais mal à l’aise avec le pe-ra parce que je pouvais pas exploiter toutes mes possibilités . C’est à ce moment la que j’ai décidé de sortir mon projet Sintropez qui s’est retrouvé dans les Inrocks Lab.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

« …Je veux faire une pop à la Journey ou à la Depeche Mode, un truc un peu new wave, mais je veux surtout m’inscrire dans un renouveau de la pop… »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

US: Tu n’as jamais pensé à produire des artistes un peu plus pop ? 

W: Si, franchement j’y penses souvent. Le problème c’est de trouver les bons artistes, et en général le milieu de la pop ne vient pas me voir car ils ne connaissent que ma casquette de producteur de rap. J’espère avoir plus de propositions dans l’avenir.
C’est vrai que c’est intéressant de produire de la pop, après je parle pas de la pop de Britney Spears. Je veux faire une pop à la Journey ou à la Depeche Mode, un truc un peu new wave, mais je veux surtout m’inscrire dans un renouveau de la pop.

US: Comment tu définirais ta musique ? 

W: Ce que je fais pour les rappeurs français, ca serait plutot du gros sons, de la prod lourde avec des gros synthés. On va dire que c’est de l’anti-Zaytoven. En tout cas c’est ce que me dise les gars quand ils reçoivent mes prods.
Après, comme je disais précédemment j’ai ce coté pop et je joue des trucs assez variés. Je suis pas cantonné à un style de musique.

US: Est ce que tu n’as pas envie de mélanger un peu ces différents univers dans lesquels tu navigues ?

W: Si ! C’est que j’ai envie de faire pour l’album que je vais sortir. J’ai envie de faire un projet ou je me pose plus la question de savoir si je dois mettre cette caisse claire parce qu’elle est plus pop.
Je veux vraiment faire un truc que j’aime et peu importe si je mélange un gros kick hip hop avec un instrument 80′s.

US: Quels ont été tes grosses influences ?  

W: Si on parle de Trap music aujourd’hui, j’ai aucune véritable influence, je pense que j’ai trouver un peu mon délire. Donc je regarde pas trop ce que font les autres.
Après, en général j’ai quelques influences comme Shawty Redd, Araab Musik, M83 après je peux même parler de Slipknot dans les riffs. Mais dans ma musique, je me dis que je n’ai pas de limites, je peux sampler n’importe quoi du moment que j’aime, que ca soit de la musique libanaise ou un morceau de variété francaise. Si je trouve ça lourd, je fonce !

US: Sinon, on voit que tu as vraiment envie de sortir de l’ombre du rap, est-ce- que tu penses plus t’affirmer en tant que producteur indépendant et de tourner en tant que tel?

W: Bien sur, j’ai envie de tourner un peu plus en solo. Je fais une soirée le 20 mars à l’isolé en compagni d‘Eddie Hyde et je dois tourner avec Yard pour leur futures soirées prochainement. Ca me permettra surement de me faire connaitre un peu plus au pres du grand public.

US: Parles nous de ces futurs projets?

W: Bah écoutes j’ai des morceaux qui sont déjà prêts mais je les ai pas encore sorti, j’attends le bon moment pour passer la vitesse mais tout ça devrait arriver en 2015 avec l’album.
Sinon j’ai produit la moitié de l’album de Rim-K qui arrive, j’ai des prods pour le futur album de Joke et puis bien sûr j’ai posé ma griffe sur  le très attendu D.U.C. de Booba.

US: Tu viens d’emmenager dans un tout nouveau studio, tu peux nous en parler?

W: J’ai pris les lieux il y a quelques semaines, on a bouger de notre ancien studio suite à des problèmes de voisinage. Je me suis installé là avec un pote à moi et maintenant j’enregistre tout ici. T’es un peu au centre de toute ma création.

US: Un mot pour la fin ?  

W: Longue vie à nous !

UNION STREET RADIO MIX #12 par Wealstarr : 

Propos recueillis par Erwan O’gara

Comments

comments


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unionstreet 88609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine