Magazine Culture

Dans les coulisses du #URXTOUR

Publié le 16 mars 2015 par Urbansoul @urbansoulmag

For the English version, click RIGHT HERE.

Quand j’ai appris l’automne dernier que Gene Noble serait de la nouvelle tournée d’Usher, je n’ai pu cacher mon enthousiasme sur Twitter. Et Gene, que j’avais interviewé deux ans plus tôt au concert de Chris Brown quand il se produisait encore sous le nom de Jaiden The Cure, n’a pas tardé à me faire signe via un DM pour organiser un set acoustique qui est rapidement tombé à l’eau car l’équipe ne resterait qu’une seule nuit en Belgique. Quelques semaines plus tard, je suis tombée sur Instagram sur une brève vidéo en compagnie de ses deux collègues choristes, Kristal Lyndriette et Neka Brown, répétant un des titres de leur big boss et j’ai juste eu très envie de les rencontrer tous les trois. Pour assister à un moment similaire de magie en live et attester de leur indéniable complicité mais aussi pour en savoir plus sur ces deux jolies jeunes femmes talentueuses et faire un suivi de la carrière de leur ami suite à la sortie de son EP Rebirth of Gene l’année dernière.

Je ne vais pas vous mentir : arranger cette interview s’est avéré un véritable casse-tête. D’abord parce que partir en tournée, c’est un peu vivre sur le fil et suivre le courant (entendez par là que jusqu’au matin-même, je ne savais pas quand se déroulerait notre entrevue) ; ensuite parce que le Sportpaleis, c’est une vraie forteresse, et Gene et moi en avions déjà fait l’expérience deux ans auparavant. Pour m’éviter des ennuis de moins, j’ai décidé de venir avec un modeste appareil hybride plutôt qu’avec un trépied et reflex avec lesquels j’aurais été refoulée à l’entrée, tandis que Gene avait pris soin de se procurer des pass VIP pour mon amie et moi afin de faciliter notre accès aux coulisses. Cela ne nous a pas empêchés de tomber sur une dame ayant passé cinq minutes à nous interdire de passer par la fosse au lieu de nous indiquer tout simplement où se trouvait l’entrée backstage.

Une fois arrivée de l’autre côté du décor, je contiens mon euphorie, provoquée par le parfum d’adrénaline qui plane dans l’air. Dans le couloir, quelques danseurs discutent pendant que Nico & Vinz assurent la première partie et, aussitôt dans la loge des « BGV » (les background vocalists), je suis accueillie par le sourire de Kristal qui s’écrie « WE’RE HAIR TWINS! » en découvrant ma crinière. Neka termine quant à elle le maquillage d’une danseuse tandis que QuitaBee enfile sa tenue. Un peu trop confinés dans ce petit espace, on nous propose d’aller s’installer dans la loge costumes, grande et lumineuse. Et c’est donc à côté des couturières et au beau milieu de quelques allées et venues que j’ai interrogé Neka, Kristal et Gene sur leurs carrières respectives et les éventuels obstacles rencontrés tout au long de leur parcours. Et jusqu’à la fin de l’interview, je suis restée émerveillée face au soutien et au respect qu’ils s’apportent mutuellement. C’est tellement beau. Et je trouve ça encore plus beau de se le dire tout haut, à une époque où on a la critique plus facile que les compliments et les mots doux.

Restez dans les parages car la semaine prochaine, vous aurez à nouveau rendez-vous avec Kristal, Neka et Gene pour une deuxième partie composée d’un quiz ponctué de rires et d’une performance qui vous donnera des papillons dans le ventre !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Urbansoul 6753 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines