Magazine Culture

Olivier Norek : Territoires

Par Stephanie Tranchant @plaisir_de_lire

Territoires  d’Olivier Norek     5/5 (11-02-2015)

Territoires  (400 pages) est sorti le 25 septembre 2014 aux Editions Michel Lafon.

couv582849 (108x173).jpg

L’histoire (éditeur) :

Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste et de son équipe, le calme semble être revenu au sein du SDPJ 93. Pas pour longtemps, hélas ! L'exécution sommaire de trois jeunes caïds va les entraîner sur des pistes inimaginables. Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un chef de bande psychopathe d'à peine treize ans, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire découvert mort chez lui, torturé... 
et Coste se retrouve face à une armée de voyous impitoyables, capables de provoquer une véritable révolution. Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ? Avec ce polar admirablement maîtrisé, Olivier Norek nous plonge dans une série de drames terriblement humains et de stratégies criminelles - loin d'être aussi fictives qu'on pourrait le croire - où les assassins eux-mêmes sont manipulés.

Mon avis :

Quel rythme ! Non mais, sérieusement, quel  rythme !

Territoires ne vous laissera pas souffler. Vous le commencez, et voilà déjà 100 pages d’avalées et vous n’avez rien vu passer. Encore un peu, et pff, déjà terminé. Oliviet Norek est un professionnel, il sait de quoi il parle et en parle fou…ment bien. Cette plongée dans la banlieue, celle du 9.3. est intense, bourrée de fait divers sordides et de personnages haut en couleur (chez les bons comme chez les méchants) et  tellement réaliste. En le lisant, j’avais la sensation d’avoir à faire à une photographie (à peine exagérée)  du département où je vis, celui qui fait parfois tant parler de lui, celui qui effraye mais qui a aussi beaucoup à offrir. Parce qu’heureusement tous les gosses de 12 ans ne sont pas des psychopathes !

Territoires est aussi un roman captivant qui aborde les problèmes des « cités » avec en plus une implication politique où corruptions et  magouilles sont monnaie courante (et peut-être pas si fictionnelles que ça, allez savoir…). L’histoire qu’Olivier Norek raconte avec panache est celle que l’on voit de temps à autres dans le journal, celle de la banlieue parisienne avec ses délinquants prêts à tout, sa drogue en abondance qui alimente  une économie parallèle (faisant vivre et mourir le quartier),  ses habitants terrorisés, ses tours de béton, ses émeutes… Rien de très réjouissant. Mais il l’auteur ne s’arrête pas là et donne un second souffle à ces histoires (comme si c’était nécessaire et que ça manquait d’action !) en impliquant une Reine, autant victime que criminelle,  maire de Malceny, une charmante ville imaginaire de Seine Saint Denis.

Et alors là forcément, des rebondissements en série, de l’action en veux-tu en voilà, des révélations surprenantes  racontées avec tant de réalisme qu’elles laissent sans voix, et puis surtout du rythme, du rythme, du rythme ! Quoi, je vous l’avais déjà dit ?  Non, mais excusez-moi d’insister mais franchement Terrritoire est un roman qui décoiffe.

L’écriture d’Olivier Norek est fluide. Il dépeint la réalité et la fiction avec dynamisme. Son style est soutenu, les chapitres sont ultra courts et l’intrigue si efficace, cohérente et bien construite que le commencer c’est le terminer. Impossible de faire autrement, tant ce roman est  prenant. Et puis, il y a l’équipe du capitaine Victor Coste, des personnages attachants, loin des caricatures de flics de banlieue, efficaces et justes, et aux dialogues qui sonnent vrais.

Bref, que demander de plus ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stephanie Tranchant 5083 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines