Magazine Info Locale

A VOIR - “ BIRMANIE, FIN DE DICTATURE ?“, un documentaire qui analyse l'ambivalente et complexe transition démocratique.

Publié le 24 mars 2015 par Pierremartial
A VOIR - “ BIRMANIE, FIN DE DICTATURE ?“, un documentaire qui analyse l'ambivalente et complexe transition démocratique. Visionné en avant-première de sa programmation ce soir, mardi, à minuit sur Arte, par notre équipe rédactionnelle, ce documentaire de Michaëlle Gagnet, produit par l'agence Doc en Stock, est recommandé par France Aung San Suu Kyi.

“Pendant près d'un demi-siècle, la Birmanie ne fut qu'un État pauvre coupé du monde, siège d'une des plus féroces dictatures militaires de la planète. Jusqu'à ce 30 mars 2011, date à laquelle la junte birmane s'est auto-dissoute afin de changer la nature du régime. Depuis, le président Thein Sein a troqué son uniforme de général contre un costume trois pièces, des prisonniers politiques ont été libérés, la censure s’est relâchée, des dizaines de nouveaux quotidiens ont été créés. En avril 2012, des élections partielles ont permis à la Prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, privée de liberté pendant quinze ans, de devenir députée. Aujourd'hui, la Birmanie est de retour sur la scène internationale, drapée de ses nouvelles valeurs, allant même jusqu'à accueillir un festival de films sur les Droits de l'homme. "Les gens n'ont plus peur", assure Bertil Lintner, un journaliste suédois qui se rend régulièrement en Birmanie.

Démocratie balbutiante Le tableau est cependant loin d'être idyllique. La Constitution birmane, taillée par et pour la junte, verrouille la jeune démocratie birmane. Quatre ans après l'ouverture, les militaires semblent avoir réussi leur pari : garder le pouvoir politique tout en libéralisant l'économie. Par ailleurs, le pays connaît un regain du nationalisme bouddhiste depuis 2011, alors que les minorités kachin et karen sont encore en guérilla contre l'armée.
La réalisatrice Michaëlle Gagnet a interviewé les figures de la nouvelle Birmanie : le militaire U Shwe Mann, pressenti pour devenir président du pays, l'opposante Aung San Suu Kyi ou le moine ultranationaliste U Wirathu, fier d'être surnommé "le Ben Laden birman".
Passionnant, ce documentaire décortique cette ambivalente transition démocratique.“


A voir, donc pour mieux comprendre, avec le plus d'objectivité possible, la complexe et fragile situation birmane, à quelques mois des élections pour un nouveau Président de la République.

Elections dont Aung San Suu Kyi est toujours écartée par le gouvernement actuel qui l'empêche juridiquement de se présenter.

Aung San Suu Kyi est pourtant considérée par près de 80% de son peuple comme la plus apte, à ce jour, à mener dans la cohérence, sans violence ni basculement d'un côté ou d'un autre et dans le respect de toutes et tous, la Birmanie vers une vraie démocratie.


Rédaction aungsansuukyi.fr


POUR NOUS AIDER A SOUTENIR LE PEUPLE BIRMAN ET MENER CAMPAGNE AFIN QU'AUNG SAN SUU KYI DEVIENNE PRESIDENTE DE LA BIRMANIE AUX PROCHAINES ELECTIONS, CLIQUER SUR CE LIEN OU FAITES UN DON CI-DESSOUS







Aung San Suu Kyi, site français d'information et de soutien à Aung San Suu Kyi et à la Birmanie / Myanmar

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierremartial 482202 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine