Magazine Culture

Martyrs, Livre 2

Par Sylly
Martyrs, Livre 2

Quatrième de Couverture

" Irmine et Helbrand, deux frères assassins descendant d'un ancien peuple guerrier, vivent dans les ombres de la plus grande cité du royaume de Palerkan. alors qu'ils se croient à l'abri des persécutions dont ont souffert leurs ancêtres, leur passé sanglant les rattrape, sous les traits d'un borgne qui semble nourrir pour eux de sombres projets. Et tandis que la guerre menace d'embraser le monde. Que les puissants tissent de noires alliances.
Ils vont devoir choisir un camp. Leur martyre ne fait que commencer... "

Avant de décider de me plonger dans ce deuxième tome des aventures d'Irmine et Hellbrand, j'ai soufflé un bon coup ... Une certaine appréhension me tenaillait car je me souvenais des sentiments qui m'avaient parcouru à la lecture du premier tome. J'avais été totalement happée par cette histoire qui avait su me faire sourire, pleurer, m'inquiéter, cette histoire qui s'était emparée de moi. Je me rappelais comme il avait été dur de tourner la dernière page du livre et du fait qu'il m'avait laissé pantelante à me demander comment nos héros allaient pouvoir enchaîner derrière cette " fin " poignante. Donc j'ai pris mon souffle et je me suis lancée, et la magie a opéré, comme la première fois. Tout de suite le style formidable d'Oliver Peru m'a imprégné et tout de suite j'ai su que l'histoire me porterait.

Commençons par un bref et pas trop détaillé état des lieux ... Le Royaume de Palerkan est maintenant sous le contrôle de la Main Douce, la sœur du Roi Karmalys, Akinessa. Elle se doit de rallier à elle le maximum d'alliés possible afin d'asseoir sa souveraineté. Espérant le soutien des anciens Fauconniers, menés par Opimer dit le Père Carnage, et intrigant pour obtenir l'aide des Liranders les plus malléables, mais devant également gagner le peuple d'Alerssen, elle n'imagine pas qu'au même moment une improbable armée clandestine, formée par les derniers Arsekers vivants est en train de venir à elle afin de lui réclamer la liberté ou la guerre. Tout cela sans compter sur les partisans de la douce et forte Kassis qui attendent l'opportunité de pouvoir lui donner la place qui lui revient de plein droit ...

Intrigues, complots, crimes et trahisons vont donc parsemer ce roman.

Mais si le premier tome était soutenu par ses nombreux rebondissements, l'action qui s'en dégageait et que l'on tentait de suivre le souffle court, ainsi que par les nombreuses questions qui s'immisçaient tout au long de notre lecture, nous nous retrouvons ici face à un roman plus posé. Un roman où les réponses commencent à venir nous éclaircir sur beaucoup de points. Ce deuxième tome est donc celui des révélations. Pour imager, j'ai eu la sensation, arrivée à un certain point du livre, que nos personnages se retrouvaient à une sorte de carrefour où ils devaient prendre des décisions qui détermineraient leur destin une fois pour toute. Des choix s'imposent à eux. Qu'il s'agisse de leur allégeance, de leur force, de leur détermination ou de leurs ambitions, tous se retrouvent dans une espèce d'urgence où il n'est plus temps de geindre, d'hésiter, ils doivent agir. C'est un peu le paradoxe de ce roman, mais un paradoxe parfaitement ficelé !

Ce tome est également celui du changement. Et celui ci est particulièrement visible sur nos héros, bons ou mauvais. Il en devient même difficile de reconnaître les traits qui les qualifiaient dans le premier livre. D'abord, évidemment, le personnage d' Irmine est méconnaissable, mais bon nombre de raisons (que je ne vous donnerais donc pas ici pour vous éviter de vous gâcher le plaisir) expliquent cette différence. Notre héros est bien plus torturé, et sombre. Hellbrand quant à lui est un personnage toujours aussi fort et charismatique. Sa condition nouvelle le pousse à se questionner, mais il n'en est pas moins loyal et aimant envers son frère et ses amis. Kassis se retrouve face au choix capital de rester une fugitive dans l'ombre ou de se montrer à la face du monde. Elle progresse de façon juste et équilibrée, on perçoit son intelligence et sa volonté. J'ai été ravie également d'en apprendre plus sur le Père Carnage, car je me posais beaucoup de questions sur lui à la fin du premier tome. J'ai eu mes réponses et je comprend pourquoi je me sentais si intriguée par lui. Notre regard change fondamentalement sur lui mais je ne m'explique toujours pas son allégeance ... Enfin, le chamboulement le plus surprenant et auquel j'ai beaucoup de mal à croire est certainement celui de Karmalys ... C'est un revirement à 180° mais quelques phrases par ci par là me font douter de sa sincérité , nous verrons bien si je me trompe ...

Je me permets un point sur deux trois personnages qui prennent beaucoup d'importance dans ce second tome :

Un seul personnage me laisse de marbre, étrangement, car il est récurrent et important quoique je relativise son importance avec le recul : Akinessa la Main Douce. Elle me laisse une espèce d'indifférence. On a l'impression qu'elle a du mal à bien définir sa propre place et surtout sa vraie nature.

En apprendre plus sur la nation Arseker et sur Allena la Reine de la nouvelle armée Arseker fut tout aussi palpitant car mine de rien c'était une des énigmes du premier tome ! Nous découvrons Allena grâce aux passages relatant la grande époque des Arsekers, avant leur destruction, alors qu'elle n'était encore qu'une petite fille. Et nous découvrons son rôle dans l'apparition des fantômes qui hantent aujourd'hui le royaume. Un régal !

Mais C'est également le changement ne se fait pas que dans les personnages. un changement dans l'état du monde qui se fait ressentir. Un bouleversement des traditions pour un avenir meilleur ou pire, on verra bien. Ce changement se produit dans tout le royaume que ce soit chez les Liranders ou chez les Arsekers (on s'en rend compte grâce aux immersions dans le passé nous permettant de découvrir la nation Arseker), ou encore au sein même de la royauté ... Les ambitions ont changé pour tout le monde et rien ne peut se faire sans modifier les traditions. On le sent planer sur l'histoire de bout en bout. On perçoit ce tiraillement qui nous alerte quand on sent que quelque chose va se produire. Et les incursions dans le passé à l'époque où les Arsekers ont été détruit ainsi que le rôle du Borgne dans l'histoire nous amènent doucement mais surement sur la voix de ce changement radical et incroyable.

En bref, ce fut un livre tout à fait captivant. Il ne résonnait pas de la même façon que le premier tome qui était tout en puissance, celui ci était tout en profondeur. Nous apprenons à mieux connaître nos héros, à comprendre leurs douleurs et leurs vœux.

Révélations, changements, le tout manipulé par une main de maître. Et c'est une fois encore avec les larmes aux yeux que j'ai tourné la dernière page du roman ! je me retrouve une fois de plus dans l'attente longue et terrible de connaître la fin de cette incroyable aventure !

Collection Semi-Poche Imaginaire

Martyrs, Livre 2
18/156

Idée n°45 : Des gouttes ou de la pluie


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylly 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines