Magazine Culture

British Easter

Publié le 03 avril 2015 par Pomdepin @pom2pin

Pâques en Angleterre, ce n’est pas qu’un week-end de 4 jours avec Good Friday et Easter Monday feriés, ni que le chocolat distribué par le Easter Bunny (surtout que la majorité des locaux se gavent en fait de Cadbury, qui est une insulte au vrai chocolat. J’ai tout prévu, j’ai commandé du chocolat d’importation). On mange des hot cross buns (des sortes de brioches aux raisins secs, avec une croix dessus) et du Simnel cake, une espèce de pudding bouilli. (J’en ai parlé ici et   respectivement). Pâques en Angleterre, c’est un tas de traditions rigolotes. 

Hier, par exemple, c’etait Maundy thursday. Lizzie est sortie pour donner l’aumône aux pauvres. Si c’est pas gentil ça. En plus, elle donne une pièce par année de règne, ça commence à lui revenir cher. Sérieusement, l’évêque du coin (Cette année, c’était à Sheffield, ça change tous les ans) sélectionne un nombre de retraités méritants égal à l’âge de la reine (là aussi ça commence à chiffrer) et Lizzie leur remet personnellement deux bourses: une rouge contenant des petits cadeaux, style verroterie pour les amadouer (£3 en médailles commémoratives) et une blanche avec des pièces en chocolat frappées exprès pour l’occasion. Un vieux monsieur qui a reçu l’obole (parce que bon, ça fait même pas £90 par personne tout ça, certaines bénéficiaires  avaient dépensé plus entre le coiffeur et un nouveau chapeau) a été interviewé à la sortie. Il etait très content d’avoir rencontré Lizzie, elle lui a même parlé. Mais comme il est un peu dur d’oreille maintenant, il n’a aucune idée de ce qu’elle lui a dit. En sachant que Lizzie a 89 ans et le monsieur en question 91, on peut supposer qu’elle lui a parlé du départ d’un des membres de One  direction, un boys Band pour ados prépubères décérébrées, puisque d’après la presse, c’est la nouvelle du siècle et tout le monde s’en inquiète. Il ne faut pas que Lizzie  se plaigne, ses prédécesseurs lavaient carrément les pieds des pauvres pour Maundy thursday, en toute simplicité. 

 

British Easter

Dailymail.co.uk 

Dans la série traditions comiques, les gens portent aussi des Easter bonnets, des chapeaux de Pâques. Si. En public. Mes filles en ont fabriqué à l’école, avant les vacances comme tous les ans. On en trouve des tous prêts, généralement dans les jardineries, mais il est de bon goût de les faire soi même. Comme je n’ai pas l’intention de me balader avec un pot de fleur sur la tête ou une poule en papier mâchée, je laisse la chose à mes princesse. Elles adorent. Sérieusement, si vous voulez rire un peu, plantez-vous à la sortie du service devant une Church of England le dimanche de Pâques. Vous en verrez. Certains villages organisent même des défilés de Easter bonnets avec remise de prix pour les chapeaux les plus  ridicules créatifs. 

 

British Easter
 

Source

Continuons dans la mode, avec les costumes désopilants et les clochettes des Morris Dancers, qui sortent de leur  hibernation juste pour Pâques alors que franchement, on ne leur a rien demandé. Je déteste toutes les danses et autres activités folkloriques après des années passées à faire la bourrée landaise en costume et en public (j’ai eu une enfance difficile). Ce n’est la peine d’insister, je ne monterai pas les photos. Bref, suite à ce traumatisme,  je préfère encore manger du cadbury en regardant un match de cricket avec un Easter bonnet sur la tête qu’aller applaudir un troupeau d’agités à clochettes sautillant sottement en secouant des mouchoirs et en faisant gling gling. En plus, c’est affreusement sexiste, puisque traditionnellement les Morris dancers sont uniquement des hommes. Ou alors les femmes ont toujours été suffisamment intelligentes elles, pour se rendre compte du  ridicule et de l’inutilité de la chose. Cela dit Colchester étant à la pointe du féminisme (je rappelle que la principale célébrité locale est Boudicca, la gentille reine barbare qui a aimablement fait cramé les envahisseurs romains. Et toc. Ça, c’est du girl Power), on a une groupe de Morris danseuses, qui doit se produire dimanche au parc du château. Je ne pense pas y aller. 

 

British Easter

TheGuardian.com 

On va se contenter de perpétuer nos traditions familiales: chasse à l’œuf  en chocolat dans le jardin le matin et sortie champêtre l’après-midi, quelque soit la météo. C’est à dire qu’on fait comme tous les anglais qui participent stoïquement à des tas d’activités folkloriques pour le week-end de Pâques en extérieur même en cas de tempête diluvienne. Keep calm and celebrate Easter. Il faut bien se promener un peu pour digérer le chocolat du matin et pour pouvoir attaquer la deuxième fournée de bonne humeur. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pomdepin 10255 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines