Magazine Cinéma

Sans issue - 6/10

Par Aelezig

z05

Un film de Mabrouk El Mechri (2012) avec Henry Cavill, Veronica Echegui, Roschdy Zem, Joseph Mawle, Sigourney Weaver, Bruce Willis

Pas très original, mais efficace.

L'histoire : Will, jeune chef d'entreprise proche de la faillite, et donc passablement stressé, arrive en Espagne, où vivent ses parents, pour quelques jours sur le voilier familial. Il y retrouve avec plaisir sa môman, son frère et sa fiancée, et puis avec un peu moins de joie son pôpa, le genre de bonhomme parfait, héroïque, toujours de bon conseil, exigeant, donc super agaçant. Lors d'une dispute avec lui, il part se changer les idées au village. Quand il revient le bateau a disparu... Il le retrouve dans une crique plus loin, mais quand il monte à bord, il trouve le voilier complètement saccagé et ses occupants ne sont plus là. Will, qui vient d'apprendre que son père était en fait un ex-agent de la CIA, va essayer de retrouver sa famille et entrer de ce fait dans le milieu hyper brutal où évoluait son pôpa. 

Mon avis : Certes ce film ne restera pas dans les annales du cinéma. Mais dans la série divertissement du dimanche soir, ça le fait. Bon rythme, rebondissements, légères incohérences, mais c'est pas grave ça permet de rigoler un coup (ah la super gamelle de scooter cuisses nues, et pas une égratignure !), je ne me suis pas endormie !!! J'ai bien aimé le côté gars normal qui se trouve plongé en pleine guerre d'espionnage et contre-espionnage, qui n'en connaît aucun code et aucune méthode. Et puis ça se passe à Madrid, ça change et on voit du paysage.

z06

Sigourney Weaver est décevante, trop stéréotypée, trop caricaturale, et plutôt moche avec une coupe de cheveux de mémère et des fringues d'une tristesse absolue. La surprise vient de Henry Cavill, plutôt convaincu et convaincant, et vachement beau gosse, faut le dire ; et de la jolie petite Espagnole.

SURTOUT, que les fans de Bruce Willis restreignent leur joie... malgré l'affiche mensongère, on le voit très très peu. Ce qui d'ailleurs n'est pas plus mal, pour ce qui me concerne. Il m'agage tellement ces dernières années, avec toujours la même mimique, et cette doublure voix qu'on retrouve sans arrêt dans les pubs ! D'ailleurs on s'est marré lors de coupure : on y a eu droit et on a ri : "Ah ben tiens... le revoilà !"

Mabrouk El Mechri est l'homme qui nous avait offert le très étonnant JCVD.

Pas grand-chose à dire d'autre, ça ne mérite pas vraiment une dissertation !

z07

Je suis cependant étonnée par les critiques qui massacrent le film ! Pourquoi tant de haine ? Il y a largement pire. "Pirouette ou arnaque, "Sans issue" est un film d'action somme toute banal, où l'argument de vente (Bruce Willis) ne fait qu'une brève apparition, et où le plaisir reste très mitigé." (Les Fiches du Cinéma) ; "On accordera au metteur en scène de bien maîtriser quelques séquences d'action trépidantes. Mais il est obligé de composer avec un scénario qui, au choix, se montre ridicule, inepte ou impensable. Juste les ingrédients d'une série B inutile." (Ouest France) ; "["Sans issue"] est porté par un scénario d'une bêtise rare dont les retournements de situation de plus en plus crétins et surréalistes semblent sortir tout droit d'une parodie." (Excessif ; ils portent bien leur nom, ceux-là... y qu'à voir si les Jason Bourne ne sont pas tout aussi surréalistes !). Et les spectateurs ne sont pas plus amènes...

Bref, pour ce film, je suis complètement à côté de la pompe, comme dirait Cristina Cordula.

A vous de voir...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines