Magazine Culture

Ingram, Createspace, Amazon et la distribution globale

Par Eguillot

J'ai récémment été averti par un auteur de deux vendeurs tiers de la place de marché Amazon (Amazon marketplace) pratiquant des rabais inquiétants sur mes livres papier neufs. Je savais déjà qu'Amazon avait la possibilité de solder mon livre papier, et cela me va du moment que mes revenus d'auteurs continuent à correspondre au prix que j'ai défini (ce qui est le cas). Je ne suis pas un grand supporter du prix unique du livre, parce que j'estime que cette loi est un moyen pour les éditeurs de continuer à vendre leurs livres à des prix trop élevés pour une grande partie des lecteurs (et là, je pense particulièrement à l'ebook). Non, ce qui me gêne dans ce concept de livres neufs écoulés par des vendeurs tiers, c'est la perte de contrôle que cela engendre pour l'auteur autoédité.

La suite de l'article est à retrouver sur mon nouveau blog, sans pub.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eguillot 1687 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines