Magazine Culture

Morelan, premier manuscrit analysé au lycée de l'Arc

Publié le 04 novembre 2014 par Dominique_lin

Première analyse de manuscrit ce mardi 4 novembre au lycée de l'Arc en présence des lycéens engagés dans le Prix, de Véronique Ruiz, professeur de lettres, de Sophie, CPE, pour partie de M. Pernet, proviseur, de membres du comité adulte, de Yves Bichet, parrain du Prix 2015 qui rentrait de Paris le jour même, car il faisait partie des 5 nominés au Prix Femina (qu'il a raté de peu) et des représentants de La Provence et de Vaucluse Matin.
Corinne Niederhoffer, présidente de l'association Expressions Littéraires Universelles, en a profité pour le présenter aux lycéens et lui demander de parler de son parcours, de ses inspirations.

Morelan, premier manuscrit analysé au lycée de l'Arc

" Ouvrier agricole dans la Drôme, à cultiver la lavande, je passais du temps devant de très beaux paysages, du côté de Grignan. Ce vis-à-vis avec la beauté et la dureté de la nature, un côté archaïque, m'a donné envie d'écrire. J'ai commencé par quelques poèmes et j'ai eu la chance, pour démarrer, de voir mes poèmes publiés dans la revue prestigieuse de la NRF, chez Gallimard ; cela m'a donné confiance et envie de continuer à écrire. J'ai publié encore un peu de poésie, puis, après avoir quitté l'agriculture, j'ai écrit mon premier roman,
La part animale (chez Gallimard), qui a été adapté au cinéma. Ça m'a lancé parce qu'à l'époque, on a beaucoup parlé de ce roman. "
Corinne a convié les lycéens à venir assister à la rencontre avec Yves Bichet qui aura lieu le 22 novembre à la librairie Elan Sud pour prolonger cette découverte de l'auteur, mais aussi scénariste.
Elle a souligné que c'était un encouragement pour ceux qui veulent écrire et qui commencent par la poésie tout en invitant les auteurs à glisser de la prose poétique dans leurs romans.

Morelan, premier manuscrit analysé au lycée de l'Arc
Une partie des lycéens présents

S'en est suivie la prise de parole de chaque lycéen présent puis des adultes à propos du manuscrit Morelan. Croisement des impressions, bonnes ou mauvaises, sur le fond et la forme, ce qu'il faudrait pour le parfaire. Deux heures d'échanges pendant lesquels Yves Bichet et Dominique Lin ont défendu leur point de vue d'auteur, leur intention, leur regard sur l'écriture, la mise en danger de l'écrivain... Corinne Niederhoffer a proposé son regard d'éditeur, tout en rappelant que le texte analysé était un texte brut et qu'il fallait se projeter dans une version aboutie pour déceler le potentiel du roman.

Prochain rendez-vous le lundi 24 novembre pour le deuxième manuscrit :
Un crabe dans le bocal


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominique_lin 3842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine