Magazine Autres sports

Nouveau moteur rotatif à très haut rendement : le point

Publié le 17 décembre 2013 par Philippe Laurent

L'ingénieur retraité que je suis conçoit, réalise, essaie... c'est là ma force car l'observation est la meilleure source des évolutions.
Au point que, pour l'ingénieur, les explications précises et les optimisations par le calcul ne viennent bien souvent qu'après quelques essais apparus prometteurs ; en somme, c'est la pratique qui amène à la théorie, et pas l'inverse !

Si certains constructeurs automobiles se montrent intéressés par mes travaux, leurs offres ne sont pas satisfaisantes : car elles conduisent à m'exclure des développements techniques pour l'adaptation du moteur (plus exactement de l'ensemble de propulsion), aux problèmes particuliers à l'automobile, à la marque et aux besoins de ses clients. Mes travaux pourraient être immédiatement utiles aux constructeurs aéronautiques de c

Nouveau moteur rotatif à très haut rendement : le point
ertains drones, d'hélicoptères légers et d'avions à hélices.
Quel constructeur de moteur de ces machines en a la volonté et les moyens ?
Mes travaux qui portent essentiellement sur la récupération d'énergie à l'échappement, en passant ou non par la production et l'utilisation d'H2 par le moteur, débouchent aussi sur la réalisation d'un moteur hybride thermoélectrique (avec dispositif original d'introduction de la puissance des deux sous-moteurs même imparfaitement synchronisés, dispositif lui-même à très haut rendement).

Il reste encore à modifier profondément l'architecture du Wankel, pour en arriver à un moteur rotatif beaucoup plus lent, dont le rendement serait de 70% au minimum... indépendamment d'autres caractéristiques qui font rêver tout motoriste et tout futur utilisateur.Je recherche le motoriste aéronautique qui en aurait le besoin et les moyens, pour l'accompagner au plus près dans les développements de ce moteur léger, simple, et qui devrait se révéler particulièrement fiable.

Nouveau moteur rotatif à très haut rendement : le point

Pour réaliser ce développement, il faut un cahier des charges précis, et des moyens importants.
Tout un programme !

A chacun, à chacune, je souhaite une bonne fin d'année 2013, et une très bonne année 2014.
/Philippe


A voir aussi :
Nouveau moteur rotatif à très haut rendement : le point
1er vol du Lynx
Nouveau moteur rotatif à très haut rendement : le point
Le Lynx en quelques mots
Nouveau moteur rotatif à très haut rendement : le point
Nouveau moteur rotatif à très haut rendement : le point
Le moteur Wankel : l'aventure du piston rotatif Le refroidissement en question

    Nouveau moteur rotatif à très haut rendement : le point

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Laurent 77 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines