Magazine Culture

The Sound of Music

Publié le 11 avril 2015 par Hunterjones
The Sound of Music Les gens aiment la guimauve.
En masse.
Maria Von Trapp publie en 1949 l'histoire de sa vie en Autriche dominée par les troupes d'Hitler où sa famille perd sa fortune et, de nature artistique, est obligée d'assurer sa survie en effectuant des tournée de chant toute la famille ensemble.
The Sound of Music En 1956, Herbert Reinecker est touché par l'histoire de cette famille musicale et choisit d'en adapter la biographie en comédie musicale pour le cinéma allemand. La réalisation est assurée par Wolfgang Liebeneiner.
Le film est un gigantesque succès en Europe germanique. Il y aura donc une suite deux ans plus tard. Tout aussi fameuse au box office européen.
The Sound of Music Le metteur en scène de Broadway, Vincent J. Donehue voit ses deux versions et se convainc que se sont d'excellents véhicules pour une amie à lui, la chanteuse Mary Martin. Les producteurs de Broadway Leland Hayward et Richard Halliday (l'époux de Miss Martin) sont tout à fait d'accord et commandent à Howard Lindsay et Russel Crouse d'abord une pièce de théâtre où la musique de la Trapp Family Singers serait à l'honneur. On choisit ensuite d'y glisser une ou deux chansons originales du tandem Rodgers & Hammerstein, mais on aime tant la nouvelle musique que rapidement on veut plus de chansons de leur part et on préfère en faire aussi une comédie musicale.
The Sound of Music Le 16 novembre 1959, la comédie musicale The Sound of Music débute à Broadway et y jouera 1443 fois jusqu'à l'été 1963.
7 des chansons de Rodgers & Hammerstein seront de gros gros gros gros succès.
The Sound of Music
La comédie rafle 6 Tony Awards et en juin 1960, la 20th Century Fox en achète les droits d'adaptation cinématographique pour 1, 25 millions, soit l'équivalent de 9 964 848 $ de nos jours.
The Sound of Music On pense à Audrey Hepburn en premier pour le rôle titre mais on tarde à la signer et elle s'engage ailleurs. Ernest Lehman est engagé pour en écrire le scénario et il sera indispensable dans les trouvailles de mise-en-scène. Il se rendra en Autriche, dans les Alpes et à Salzburg afin de s'imprégner de lieux et de trouver des idées créatrices. En 1962, on demande à Robert Wise d'en être le réalisateur puisqu'il vient de travailler avec Lehman sur West Side Story qui fût couronné de succès. Mais Wise est occupé ailleurs et passe son tour. Il ne veut pas d'une seconde comédie musicale aussi vite de toute façon. On demande aux réalisateurs Stanley Donen, George Roy Hill, Gene Kelly et même à Vincent J. Donehue à l'origine de l'idée au théâtre mais tous refusent. Lehman demande à son ami William Wyler qui se rend voir la comédie musicale et la déteste profondément. Après deux semaines de négociations, il accepte d'en être le réalisateur et le producteur, mais mollement. Le coeur n'y est pas. Lehman souhaite toujours avoir Wise comme réalisateur. Il concocte un plan avec le producteur Darryl Zanuck afin que celui-ci offre à Wyler un projet concurrent qui serait tourné en même temps. Zanuck offre à Wyler un autre film qui obligerait de retarder le tournage de The Sound of Music.  Lehman envoie secrètement le scénario à Wise pour le convaincre à nouveau. Des typhons en Asie oblige le tournage prévu de Wise à être repoussé aux calendes grecques. Wise accepte donc d'en être et le réalisateur ET le producteur. En octobre 1963, l'équipe technique est complète.
The Sound of Music Wise propose Julie Andrews, Grace Kelly ou Shirley Jones pour le rôle de Maria. Lehman ne voyait qu'Andrews, on s'entend donc sur elle après avoir vu les rushes de Mary Poppins qui n'est pas encore sorti en salles.
The Sound of Music Andrews n'est pas trop excitée par l'idée car elle trouve le rôle trop près de celui de Mary Poppins et elle a vu la comédie musicale, la trouvant franchement trop ringarde. Elle est tout de même convaincue et Wise souhaite Christopher Plummer dans le rôle du capitaine, mais celui-ci refuse plus d'une fois. On pense à Yul Brynner, Bing Crosby, Sean Connery ou Richard Burton, mais finalement on revient à Plummer qui accepte à la condition que son personnage soit beaucoup mieux développé.
Dans la sélection des enfants on refuse de jeunes Mia Farrow, Lesley-Ann Down, Patty Duke, Geraldine Chaplin, Teri Garr, Kurt Russell et les Osmonds.
The Sound of Music
De fin mars au 1er septembre 1964 on tourne en Europe, en Amérique et on enregistre en studio.
The Sound of Music Le 2 mars 1965. le film a sa première et le film est mal reçu par la critique. Trop sentimental, trop ringard, tout ce qu'Andrews anticipait. Mais les journaux populaires sont unanimes: trois heures de pur bonheur musical. La trame sonore est aussi lancée et elle fera un malheur. En 1965, 1966 (Beatles ici) et 1968, il s'agira du plus grand vendeur en Angleterre.
The Sound of Music Le 29 mars le film est lancé partout dans le monde et fera des recettes extraordinaires. Canada, France, Italie, Espagne, États-Unis, Angleterre, le film y est partout millionnaire. Il est un succès partout sauf dans les deux pays d'où l'idée était issu: L'Allemagne et l'Autriche, dont les habitants trouvent que l'adaptation dénature qui sont les Allemands et les Autrichiens.
Le film rafle trois Oscars dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.
The Sound of Music Lors de sa sortie en vidéo en 1973, le film fait un autre 11 millions de profit.
Au total, ce sont plus de 286 millions qu'aura engendré cette comédie musicale.
Et ce n'est pas terminé.
The Sound of Music La guimauve ça se consomme avec affection autour d'un feu qui se consume.
Parce que ET la guimauve ET le feu réchauffent le coeur.
The Sound of Music réchauffent les coeurs.
The Sound of Music
Pour ses 50 ans en mars dernier, une édition spéciale du film en DVD a été lancée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines