Magazine Culture

Comment Chimamanda Ngozi Adichie est devenue noire

Publié le 14 avril 2015 par Marcel & Simone @MarceletSimone

De l'initiation aux races

Le roman s'ouvre sur la décision d'Ifemelu de retourner vivre au Nigéria après quinze en Amérique. Est-elle devenue une "Américanah"? Plus jeune, elle se moquait de ces personnes, revenues des Etats Unis au pays, qui se vantaient de leurs nouvelles coutumes et prenaient un air supérieur. Adichie nous raconte l'exil, les rêves d'Occident et les déception s. Elle passe d'un personnage à l'autre: Ifemelu sur le sol américain et Obinze en Angleterre: leur arrivée, la pauvreté, les magouilles pour trouver un numéro de sécurité sociale et travailler honnêtement. La première s'épanouit peu à peu, elle "date" des adorables petits amis blancs, fascinés par son caractère mais qui ne la comprennent pas vraiment. Elle connaît un grand succès grâce à son blog. Obinze lui essuie les échecs, ne s'intègre pas et repart au Nigéria où une carrière l'attend enfin. Elle jongle admirablement entre ces deux personnages et parvient à donner une vision différente de leurs expériences.

Le personnage d'Ifemelu est centré sur sa quête de personnalité parmi les autres noirs, les natifs américains. Elle revendique son accent, refuse de se lisser les cheveux. Au Salon de coiffure, elle agit comme une anthropologue, observe les américaines, les africaines, leurs dialectes, leurs modes de vie. Elle considère " Les cheveux comme métaphore de la race " et revendique ses cheveux crépus. Elle critique, s'insurge et relate tout sur son blog. Elle porte un regard tranché sur la prédominance raciale aux Etats Unis mais aussi sur la condition de la femme. Ses propos sont parfois arrogants, celle d'une intello bobo et ses posts incisifs:

"Le racisme n'aurait jamais dû naître, par conséquent n'espérez pas recevoir une médaille pour l'avoir réduit."


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marcel & Simone 3045 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazine