Magazine Culture

A. Meredith Walters

Publié le 14 avril 2015 par Ninie W. @ninie067

Photo

Twited Love, tome 1 : Sous influence

Picture Auteur : A. Meredith Walters
Serie : Twisted Love
Genres : Romance Contemporaine
Editeur : Milady
Collection : Grande Romance
Publication: 24/ 04/ 2015
Edition: Numérique
Pages : 384
Rating:
  • Chroniqué par NINIE

Lu en partenariat avec 
- Milady -

Photo Aubrey ne s’est jamais remise de la mort de sa sœur. Des années après le drame, elle reste persuadée qu’elle aurait pu faire quelque chose pour éviter l’overdose qui lui a coûté la vie. En quête de rédemption, Aubrey étudie les mécanismes de l’addiction et anime un groupe de parole dans l’espoir de venir en aide à des jeunes et de leur épargner le sort qu’a connu sa sœur. C’est là qu’elle rencontre Maxx, un bad boy au passé sombre, drogué et dealer. Il incarne son pire cauchemar, mais elle se sent irrésistiblement attirée par lui…
Photo Tout d'abord je tiens à remercier Aurélia et Milady dans le cadre du Ladies Club pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance.
J’ai commencé cette lecture le soir même de sa réception (je ne pense pas être la seule d’ailleurs puisque nous étions certaines ladies à l’attendre avec impatience) et  je dois dire que c’est une grosse surprise que j’ai eu au fur et à mesure de ma lecture. J’ai tellement aimé que c’est un coup de cœur. Certes le sujet n’est pas évident à gérer, je dirais même que s’est un sujet assez sensible à s’approprier, mais l’auteur a vraiment un talent inné et je me suis retrouvée sans le vouloir dans la peau de ses personnages.
Aubrey Duncan est une jeune femme d’une vingtaine d’année qui a décidé de faire des études pour devenir conseillère en toxicomanie après la mort de sœur de 15 ans suite à une overdose. Elle co-anime donc un groupe de soutien sur le campus et ses débuts sont assez laborieux avec les membres qui ne font aucun effort pour participer. Le seul à montrer un peu d’intérêt est Maxx Demelo, mais Aubrey  ressent au fond d’elle-même que tout n’est qu’un jeu pour Maxx. Il n’est pas là pour faire amende honorable, bien au contraire, il cache ce qu’il est vraiment. En dépit des agissements de Maxx, Aubrey semble avoir du mal à repousser l’attirance qu’elle ressent pour ce mignon voyou blond.
Mais alors qu’Aubrey découvrira l’existence d’un club clandestin nommé « Compulsion » en allant secourir son amie Renée abandonnée par son petit ami, Aubrey se retrouvera seule face à toute cette déchéance. Un homme mystère viendra à son secours et malgré tous les avertissements qu’il semble lui donner Aubrey ne peut s’empêcher de le retrouver chaque mois. Elle est terriblement attirée par le mystère qui entoure cet homme qui deale des comprimés.
Ce n’est habituellement pas un sujet que je lis volontiers et j’avoue qu’au premier bord j’ai eu peur de découvrir ce livre, mais au fur et à mesure de ma lecture j’étais accro et pourtant je n’ai pas pris de comprimés moi ;)
Aubrey est une fille assez fragile en surface, mais elle semble se lâcher en compagnie de Maxx et on découvre qu’elle se laisse facilement entraîner par ce que Maxx peut lui offrir, même si par moment, c’est des miettes de bonheur.
Maxx quand à lui est pris au piège par sa maîtresse « la drogue », au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire on voit qu’il est vraiment dépendant, et malgré toute l’aide qu’Aubrey voudrait lui apporter, il se laisse tomber dans la déchéance.
Ma binomette Tahicha m’a demandé si l’histoire se finissait bien et je lui ai répondu « oui et non ». Je ne vais pas vous mentir, car la fin est vraiment très éprouvante à tous points de vue. Mais je veux savoir la suite de l’histoire, alors je vous donne rendez-vous pour la sortie du prochain tome. En attendant vous pouvez retrouver ce livre dans toutes les librairies à partir du 24 avril 2015.
Photo
Derrière nous, les gens s’agitaient, ils commençaient à en avoir marre d’attendre.
— Vous l’avez entendu, dégagez ! dit un mec rachitique.
Il portait exclusivement du cuir, et on aurait dit un évadé d’une boîte SM qui aurait mal tourné.
Je pinçai les lèvres. Je commençais à perdre mon sang-froid. Je me préparai à me battre si nécessaire, parce qu’il était hors de question que je parte sans Renée.
Brooks devait avoir reconnu la férocité dans mes yeux, parce qu’il posa une main sur mon épaule et serra fort pour tenter d’attirer mon attention. Je le repoussai et lançai au videur mon regard le plus dur.
— Écoute, mon pote, je vais passer cette porte, et tu ne vas pas m’arrêter, déclarai-je, l’air plus assuré que je ne l’étais en réalité.
En vérité, je tremblais dans mes Converse. Cela ne gênait pas le videur que je sois une fille, il allait me contraindre physiquement à partir.
— Laisse-la entrer, Randy, trancha une voix depuis l’obscurité, juste derrière la porte.
Randy eut soudain l’air confus. Il regarda derrière lui et se mit à rougir.
Je plissai les yeux, scrutant les ténèbres, tentant d’apercevoir mon sauveur. Mais je ne distinguai que la vague silhouette d’un homme.

Un autre avis chez :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ninie W. 8326 partages Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines