Magazine Cinéma

The budapest grand hotel - 4/10

Par Aelezig

z01

Un film de Wes Anderson (2014 - UK, Allemagne) avec Ralph Fiennes, Tony Revolori, Jude Law, F. Murray Abraham, Edward Norton, Willem Dafoe, Bill Murray, Jeff Goldblum, Adrian Brody, Mathieu Amalric, Léa Seydoux, Harvey Keitel, Saoirse Ronan, Tilda Swinton, Jason Schwartzman, Tom Wilkinson, Owen Wilson...

A part le casting et les couleurs qui pètent...

L'histoire : Un vieil hôtel, un peu décati, en Europe de l'Est. Un fidèle client rencontre le propriétaire, d'habitude invisible, qui se met à lui raconter comment il a acquis cette merveille. Il y débuta comme garçon d'étage.

Mon avis : Je vais me faire killer, mais que voulez-vous, moi, Wes Anderson, décidément, ça a du mal à passer. Et c'est bizarre, car j'aime tant les mondes un peu oniriques d'habitude ! Mais ses films m'ennuient. Si la réalisation, que l'on sent millimétrée au poil près, avec toutes sortes d'effets bizarroïdes et un tas de couleurs, est plutôt sympa et rigolote, l'histoire est si barbante que j'ai eu beaucoup de mal à m'accrocher. La petitesse de l'intrigue entraîne des longueurs et des bavardages à n'en plus finir... Heureusement qu'il y a beaucoup de gags, ça m'a permis d'aller finalement jusqu'au bout.

z03

Et puis le casting, évidemment, ça vous secoue... Sachez cependant, pour ceux qui n'ont pas vu le film, que la liste ci-dessus est piégeuse : ils sont tous bien là, mais dans de très petits rôles (cocasses, avouons-le !). On voit surtout Ralph et le jeune Tony. Et le gros atout du film, c'est Ralph justement ! Ce regard bleu profond m'hypnotise ! Et quel acteur ! Il fait tout, absolument tout, avec la même crédibilité. En le voyant, je repensais à La liste de Schindler où il était tellement démoniaque et terrifiant... alors qu'ici, il est plutôt farfelu, à la fois lunaire et filou. Un mélange extraordinaire !

Bon, je suppose que tout le monde a adoré : tout le monde ADORE Wes Anderson...

Ah bah oui, c'est l'euphorie ! Je ne croyais même pas que ce serait à ce point-là : "le texan europhile signe là, toutes proportions non gardées, sa chapelle Sixtine personnelle." (AVoirALire) ; "C’est cette ampleur inédite, alliée à une puissance d’évocation qui n’a jamais semblé si souveraine (…), qui porte progressivement la déambulation burlesque de Gustave à la dimension d’une fable vampirique sur les derniers miroitements d’un monde au bord de l’évanouissement." (Cahiers du Cinéma) ; "Il se pourrait bien que "The Grand Budapest Hotel" soit, pour l'heure, le chef d'oeuvre de son auteur. (...) se déploie un récit gigogne où s'entremêlent avec une incroyable fluidité les époques et les personnages, les lieux et leurs coursives, le tout tenu par un style visuel toujours aussi affirmé et d'une inventivité constante." (Charlie Hebdo) ; "Wes Anderson atteint le parachèvement de son œuvre, avec une élégance toute en verve et un rare sens du récit. Objet filmique non identifié, "The Grand Budapest Hotel" vaut le détour : dépaysement garanti !" (CultureBox) ; "Une variation hilarante, poétique et poignante sur la Vieille Europe, portée par un casting en état de grâce." (Ecran Large), etc. etc. Je vous en passe, des nombreuses, et des meilleures.

z04

C'est dingue. C'est ce qu'on appelle "avoir le ticket" car, franchement, il ne faut rien exagérer ! Que certains aiment, OK, c'est fun et inventif. Mais que l'on crie au chef-d'oeuvre, non, non et non. En quoi ce film est-il un chef d'oeuvre ??? Et d'abord qu'est-ce qu'un chef d'oeuvre ? C'est une notion qui reste subjective car toute oeuvre d'art touche à l'émotion, et chacun en a de différentes. L'auteur jugera telle production comme SON chef d'oeuvre alors que le public en élira une autre, voire plusieurs. Il faut donc argumenter son choix. Et là, tout le monde crie au génie, sans expliquer pourquoi.

Si vous êtes de ceux qui ont adoré, attention les gars les filles, il va falloir vous justifier ! 

Je n'ai trouvé qu'un seul rebelle : "L'ouvrage est réalisé avec beaucoup de soin. Il comporte de multiples inventions. Mais il n'intéresse pas." (Positif). Excellent résumé. Et parmi les internautes, il en est qui ont la dent dure aussi, même si globalement l'enthousiasme est le même.

Je précise que mon chéri n'a pas été emballé non plus. Pas du tout.

OK, on sort...

z02


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines