Magazine Asie

Les meubles chinois

Par Liping Le Borgne

Bien qu’il ai connu des évolutions durant les différentes dynasties de la chine ancienne, certaines caractéristiques revenaient régulièrement dans le mobilier chinois.
Les lits étaient très larges entourées de montants et servaient de sièges dans la journée. On y ajoutait de petites tables basses en guise d’accoudoirs et les oreillers étaient en peau laquée ou en porcelaine. Des coffres à gros canedas étaient également utilisés pour ranger les vêtements.
Les chaises apparurent à la fin de la dynastie des Han (220 après JC). Elles devinrent très vite variées dans leurs formes et leurs utilisations : de la chaise longue au tabouret de jardin en porcelaine.
Le mobilier était assemblé, on n’utilisait pas de clous. Les bois les plus utilisés étaient le bois rouge et le camphrier. Ce dernier était particulièrement apprécié pour sa propriété à repousser les insectes. Dans le sud, le rotin et le bambou étaient très appréciés pour faire des meubles légers.
Une grande varieté de tables existaient en fonction des besoins et pour chaque évènement de la vie : larges et massives pour la calligraphie, hautes et étroites pour les autels des ancêtres, hautes et rondes pour les repas
Au fil des siècles les tables devinrent de plus en plus haut et aujourd’hui les tables chinoises sont bien plus hautes que les tables occidentales.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Liping Le Borgne 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte