Magazine Culture

“Un printemps en Virginie” - Susan Wiggs

Par Belledenuit11

“Un printemps en Virginie” - Susan Wiggs“Un printemps en Virginie” - Susan Wiggs

“Lester Bohannon, un riche planteur de Virginie, a vu sa vie brisée par la mort tragique de sa femme. Désormais solitaire, hanté par les souvenirs d'un bonheur enfui, il s'en veut de ne pas savoir exprimer son amour à sa fille, Belinda, et à son fils, le petit Blue, qui s'est enfermé dans le silence après le décès de sa mère. Torturé par sa propre impuissance à les réconforter, il évite leur compagnie et néglige la gestion de son domaine pour se consacrer à sa passion : l'élevage des chevaux. Son haras est sa seule fierté, son ultime source d'apaisement. Il ne se lasse pas d'admirer ces pur-sang magnifiques - l'un d'eux surtout, un fougueux étalon irlandais qui refuse obstinément tout dressage. Pour le dompter, Lester va devoir solliciter l'aide d'Eliza Flyte, une jeune femme au mystérieux passé qui vit seule sur Wreck Island, petite île situé au large des côtes virginiennes, et dont la rumeur prétend qu'elle possède le don exceptionnel de murmurer à l'oreille des chevaux…”

Après ma lecture précédente, j'avais bien besoin de lire un livre beaucoup plus léger et me changeant les idées. C'est chose faite avec “Un printemps en Virginie”. Même si cet ouvrage fait partie de la collection Harlequin dont je ne suis pas une adepte du tout (qui m'a été offert par mon mari : “Finalement, je te dis “merci Chéri !”), je n'ai pas été déçue par ma lecture. Les passages affriolants que l'on connaît avec cette collection sont minimes et ne m'ont pas dérangé du tout. Ils font partie intégrante de l'histoire et se fondent bien avec l'ensemble.

L'histoire est en elle-même intéressante et une fois commencé je ne pouvais plus lâcher ce livre. Il me tardait de savoir la suite : comment Eliza allait réussir à redompter ce cheval devenu agressif à la suite d'une tempête l'ayant effrayé pendant son voyage qui l'amenait d'Irlande en Virginie vers son nouveau propriétaire, Lester; pourquoi Blue, l'enfant de Lester et de sa femme Flora, décédée dans de tragiques circonstances, était entré dans un mutisme total depuis le décès de sa mère… Des tas de question que l'on se pose et des réponses qui arrivent vite vu que la lecture est aisée. On tourne les pages sans s'en rendre compte et d'un coup on se dit : “Oups, c'est déjà fini. Zut alors !”

Vous comprendrez donc que j'ai vraiment aimé ce livre de Susan Wiggs qui a une écriture ô combien agréable. En d'autres termes, si vous avez besoin d'une lecture détente pour maintes raisons, n'hésitez surtout pas à vous plonger dans ce roman.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Belledenuit11 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines