Magazine Culture

Compte-rendu du concert de Scout Niblett, le 27/05 au Son'Art

Publié le 01 juin 2008 par Mikatxu @crystalfrontier

Au lendemain de ma déception (à mon grand regret) d'Animal Collective, c'est l'association "Allez les Filles qui faisait venir Scout Niblett, l'anglaise exilée aux Etats-Unis ainsi qu'en première partie le groupe Vandaveer.
Je rentre dans la salle, et le chanteur du groupe en question est justement sur le point de commencer lorsque je prends place. Il est seul, mais tout de suyite l'excellente réputation naissante du groupe se justifie pleinement. Une voix magnifique, des compositions simples mais limpides : je ne connaissais que très peu, mais j'ai l'impression que la musique de Vandaveer m'est familère depuis toujours. Attention : je ne dis pas que c'est une vague ressucée sans saveur du jeune Dylan (souvent), ou de Nick Cave (sur 2 3 morceaux), au contraire il y a une réelle valeur ajoutée et aussi un aspect entraînant indéniable. Il est rejoint sur scène par sa soeur, Rose croisement entre Pink et Dita Von Teese et qui s'occupe des choeurs. On sent le plaisir palpable des deux sur scène, la disparition des arrangements sur scène est parfaitement compensée par la voix de Rose, et quand ils partent, j'ai déjà décidé que j'irai acheter le CD en sortant. Chose qui sera faite un peu après, et ma première impression est confiormée : Vandaveer va durer.

Scout Niblett est déjà bien établie. Son album sorti l'année dernière est son 6ème et a bénéficié de la production de Steve Albini. Autrefois connue pour ses prestations scéniques où elle n'hésitait pas à s'affubler d'une perruque ou d'un gilet de sécurité orange (comme la DDE par exemple), elle est ce soir vêtue plus simplement. Pourtant, elle dégage instantanément une présence très forte, presque intimidante. Femme au rire d'enfant, tantôt mutine tantôt sévère, elle peut questionner la salle, rigoler d'une intervention dans le public et enchaîner sur un titre où elle va crier, éructer, se faire violence. Les temps forts et temps faibles des chansons s'enchaînent à merveille, et toutes les comparaisons qui circulent sur elle sont justifiées (comparaisons avec la jeune Cat Power, Shannon Wright : pour elle c'est flagrant, je pensais aussi à du grunge dans l'aspect sale et sans fioritures). Si certaines fois, des morceaux se ressemblent un peu, mais l'ensemble est carré, et pour tout dire très convaincant. Je ne saurais pas dresser une setlist précise, mais je ne peux que vous encourager à découvrir Scout Niblett si vous avez envie de vous confronter à une musique intense et âpre.

Le myspace de Vandaveer

Le myspace de Scout Niblett


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mikatxu 904 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines