Magazine Culture

Les cinq films les plus effrayants de l'Histoire du cinéma

Publié le 01 juin 2008 par Ariane_

Deux critères pour faire ce petit classement :
- l’immense peur ressentie en regardant ces films,
- un parti-pris esthétique fort, qui sait accentuer la peur ressentie.

5) Texas Chainsaw Massacre / Massacre à la tronçonneuse, Tobe Hooper, 1974.
Mais pourquoi un étrange bonhomme utilise-t-il sa tronçonneuse pour découper de gentils étudiants ? Un film d’horreur en plein délire. Beaucoup de plans très courts focalisés sur l’œil. Une horreur presque indigeste.
4) A nightmare on Elm Street / Les Griffes de la nuit, Wes Craven, 1985.
Pendant que vous dormez, Freddy, le croquemitaine, vient vous tuer, et vous ne pouvez rien faire. Impossible de se défendre, ou presque. Le bruit des mains d’acier sur les murs dresse les cheveux sur la tête.
3) Halloween, John Carpenter, 1979.
Michael Myers : le personnage sans doute le plus effrayant de l’histoire du cinéma… Enfant, il tue sa sœur dans une totale indifférence. Adulte, il recommence, toujours masqué, avec la même neutralité, la même lenteur de la marche, qui vous donne l’impression, dans votre fauteuil, d’être paralysé. On rappelle aux baby sitters de faire très attention !
2) Requiem for a dream, Darren Aronofksy, 2001.
Le film où tout est dépendance. Dépendance à l’amour, la drogue, la minceur. Les personnages sont broyés, nous aussi. Une mention spéciale à la musique, absolument belle et déprimante, terrible, dans les deux sens du terme.
1) Funny Games U.S, Michael Haneke, 2008.
Le choix de longs plans séquences, les nombreux hors-champs, font monter la tension et la peur jusqu’à l’insoutenable. Le temps s’étire, le suspense gagne des sommets. Voilà le film qui m’a terrifiée, comme jamais aucun n’avait su le faire.
Vous venez de découvrir mon classement personnel, n'hésitez pas, dans vos commentaires, à proposer votre propre classement : la peur reste subjective et individuelle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Histoire d'O

    Histoire

    La critique Très coquin et libre, un conte érotique passionnantO (Corinne Cléry) est follement éprise de son amant René (Udo Kier). Par amour pour lui, elle... Lire la suite

    Par  Luc24
    CINÉMA, CULTURE
  • Histoire de l'érotisme: de l'Olympe au cybersexe

    Histoire l'érotisme: l'Olympe cybersexe

    L'érotisme n'est pas la pulsion sexuelle, mais sa représentation, le symbole par lequel Eros, artiste et technicien, reformule siècle après siècle notre... Lire la suite

    Par  Eparsa
    CULTURE, LIVRES
  • Histoire de France en Bandes dessinées

    Histoire France Bandes dessinées

    Le très sympathique site de Richard Bach, "Valnéandre", vient de mettre en ligne les deux premiers volumes d'une histoire de France en B.D. : Vercingétorix et... Lire la suite

    Par  Amaury Piedfer
    CULTURE, HISTOIRE
  • Art et Histoire de Prague - Editons BONECHI

    Histoire Prague Editons BONECHI

    Si vous comptez vous rendre à Prague je vous invite vivement à acheter ce livre qui vous permettra de visiter les plus beaux édifices de la ville: Eglises-... Lire la suite

    Par  Vanina Delobelle
    CULTURE, EUROPE, LIVRES, RÉGIONS DU MONDE, VOYAGES
  • La pittoresque histoire de..... Pitt'ocha

    pittoresque histoire de..... Pitt'ocha

    Non! Pitt Ocha n'est pas le nom de poisson... bleu (j'ai préféré l'appeler le Cachalot celui là >> à vous de me trouver à quoi ça fait référence!)Entrer dans... Lire la suite

    Par  Lou Poulain
    CULTURE, TALENTS
  • Petite histoire des rues de paris, suite...

    Petite histoire rues paris, suite...

    PAR BERNARD VASSOR LES TROTTOIRS C'est sous Napoléon I, que les bornes destinées en principe à protéger les piétons, furent remplacées progressivement par des... Lire la suite

    Par  Bernard Vassor
    CULTURE, HISTOIRE
  • Petite histoire des rues de paris.... suite

    Petite histoire rues paris.... suite

    PAR BERNARD VASSOR LES TRANSPORTS Une des première remise de voitures publiques était située dans le cul-de-sac Saint-Fiacre vers 1660. Cette impasse est... Lire la suite

    Par  Bernard Vassor
    CULTURE, HISTOIRE

A propos de l’auteur


Ariane_ 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine