Magazine Culture

Prix Relay des Voyageurs Lecteurs 2015 – Un parfum d’herbe coupée

Par Emidreamsup @Emidreamsup

Un parfum d'herbe coupée de Nicolas  Delesalle

Pour cette troisième lecture dans le cadre du Prix Relay des Voyageurs Lecteurs 2015, c’est un voyage empli de nostalgie que nous offre Un Parfum d’herbe coupée, premier roman de Nicolas Delesalle.

Ce n’est pas un homme seul mais une équipe de saltimbanques, une vrai troupe de théâtre, à l’affiche pendant plusieurs années qui fabrique un adolescent, parfois, façonne un homme.

On y suit Kolia, un quarantenaire qui vient d’apprendre le décès de sa grand-mère, tandis que son grand-père, atteint d’Alzheimer, semble vivre ces derniers instants. Ces événements tragiques vont le pousser à se replonger dans son passé et plus spécialement autour du moment où l’on quitte l’enfance pour devenir un adulte.

Les adultes font souvent mine de s’étonner du désespoir baroque des adolescents, mais cet étonnement est un leurre, ils savent très bien à quel point c’est compliqué de se relever quand on tombe de son enfance.

Ce premier roman se constitue de chapitres courts qui constituent un amas de souvenirs éparpillés de-ci, de-là. L’auteur nous plonge dans son propre passé qui, il faut bien le noter, avait tout d’une enfance heureuse. Il n’empêche que certains souvenirs douloureux pointent le bout de leur nez et rendent ce voyage dans le temps bourrés d’émotions. Les premières boums, le film X vu en crypté sur Canal+, les soirées en famille à regarder la télévision tous ensemble, les vacances… Tout y passe et le parfum de la nostalgie se fait de plus en plus présent dans nos narines. On se met nous même à repenser à nos propres expériences, surtout si comme l’auteur, notre enfance a pris place dans les années 80. Et il est vrai que le parfum de l’herbe coupée a ce pouvoir incroyable de nous replonger dans une époque où l’innocence et le bonheur étaient les maîtres mots.

C’était une époque où l’on regardait la télé, le soir, en famille. En ces temps reculés, dépourvus de connexion internet, il n’était pas rare qu’une famille nucléaire, de type père-mère-enfants, regarde ensemble, au même moment, une émission à la télévision.

Il y a de l’humour, mais surtout beaucoup de tendresse et d’émotion dans ce premier ouvrage très prometteur.

Un parfum d’herbe coupée de Nicolas Delesalle
Ed. Préludes / Déjà disponible en librairies


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emidreamsup 951 partages Voir son profil
Voir son blog