Magazine Culture

Meilleures Ennemies de Susan Mallery

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Chronique réalisée par LittlepadfootLittlepadfoot

:star: Blackberry Island Tome 1 : Meilleures Ennemies de Susan Mallery

Meilleures Ennemies de Susan MalleryNombre de pages :  416 pages
Editeur :  Harlequin
Date de sortie :  1er avril 2015
Collection :  Sagas
Langue :  Français
ISBN-10:  2280333627
ISBN-13:  978-2280333627
Prix Editeur :  7,40€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Certaines rencontres vous marquent à jamais…

De meilleures ennemies à meilleures amies, il n’y a qu’un pas. Sauront-elles le franchir ? Aux yeux du monde, Michelle Sanderson a peut-être l’air d’une femme forte et indépendante ; mais, secrètement, elle se sent toujours comme la jeune fille qui, jadis, a fui Blackberry Island, chassée par la honte. Michelle ne pensait jamais retourner sur l’île de son enfance ; pourtant, aujourd’hui, elle n’a pas le choix : il faut qu’elle s’occupe de l’hôtel des Baies, que sa mère lui a légué. Mais, au lieu de trouver un établissement prospère, elle découvre un hôtel croulant sous les dettes, géré par la dernière personne au monde qu’elle aurait voulu revoir : Carly Williams, l’amie dont elle était inséparable jusqu’à ce jour noir où tout a basculé. Malgré la violence des émotions qui la submergent, Michelle comprend très vite que, si elle veut sauver son héritage, elle va avoir besoin de l’aide de Carly. Il faut à tout prix qu’elles réussissent à oublier la rancœur et l’amertume du passé pour unir leurs forces. Le temps de la trêve est venu.

Mon avis :

Après la collection Sexy, Harlequin se renouvelle encore une fois en sortant la collection Sagas, qui semble à première vue être constituée de sagas intéressantes et originales. Celle-ci en particulier m’a fait de l’œil, car c’est l’amitié qui semble être au premier plan de cette histoire, contrairement à d’habitude chez Harlequin où la romance prime.

Michelle Sanderson vient de quitter l’hôpital militaire suite à une sérieuse blessure à la hanche. Elle doit quitter l’armée américaine, d’abord pour sa blessure, puis parce qu’elle doit retourner chez elle, à Blackberry Island. Sa mère, avec qui elle n’a jamais eu de relations très cordiales, vient de mourir et c’est à Michelle que l’hôtel des Baies de la famille revient, depuis que son père l’a depuis longtemps nommé propriétaire.

Une fois arrivée au lieu de son enfance, rien n’est comme avant. Pour elle, il y a eu des modifications partout, elle ne retrouve pas l’endroit où elle a grandi. De plus l’hôtel est croulant de dettes et donc pas au top de sa prospérité comme lorsqu’elle en était parti. Et pour elle, le comble de l’horreur, c’est Carly, celle qui a pris sa place au sein de l’hôtel. Celle-ci était très proche de la mère de Michelle et elle est maintenant dans l’hôtel comme une gérante.

Mais pourtant, avant, Carly et elle étaient inséparables, malheureusement leur amitié s’est brisé à cause d’une histoire de garçon et de trahison. Chacune ressasse cette histoire passée et aujourd’hui elles se confrontent, dans une situation où elles se doivent d’être unies pour sauver l’hôtel des Baies qui est menacé de fermeture.

On suit donc durant tout le roman ces deux femmes, Carly et Michelle, qui sont toutes deux dans une période difficile et transitoire de leur vie. Michelle doit endurer sa blessure de guerre ainsi qu’un retour à la vie civile, tout en essayant de sauver l’hôtel, ce qui est à peu près tout ce qui lui reste. Carly, en tant que mère célibataire, tâche de s’occuper au mieux de sa fille Gabby tout en essayant de maintenir l’hôtel à flot afin de ne pas perdre à la fois son toit et son travail, ainsi que son seul refuge.

L’histoire est donc principalement centrée sur les deux femmes, même si les personnages secondaires sont très bien insérés dans l’histoire, comme Gabby ou encore Damaris, la cuisinière tenace de l’hôtel. L’histoire est racontée à la troisième personne du singulier, alternant régulièrement entre le point de vue de Michelle et celui de Carly.

J’ai trouvé que l’auteur a bien su retranscrire à travers son écriture le lien très fort entre les deux anciennes meilleures amies. Autant par la haine que l’amitié, le lien entre elles persiste tout le long du roman en fonction de l’évolution de leur relation. Après avoir passé 10 ans sans se voir, la rancœur de la trahison passée est toujours là, mais le manque de leur amitié se fait également sentir. Le début est assez flou sur tout ce qu’il s’est passé pour que leur relation soit autant détruite, mais les explications viennent très rapidement et les pièces du puzzle s’emboitent, autant pour le lecteur que pour les deux héroïnes.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines