Magazine Culture

Gaston Leroux, Le Fantôme de l'Opéra

Par Gilles

Quatrième de couverture :

« Le fantôme de l’Opéra a existé. J’avais été frappé dès l’abord que je commençai à compulser les archives de l’Académie nationale de musique par la coïncidence surprenante des phénomènes attribués au fantôme et du plus mystérieux, du plus fantastique des drames, et je devais bientôt être conduit à cette idée que l’on pourrait peut-être rationnellement expliquer celui-ci par celui-là ».

Avec l’art de l’intrigue parfaitement nouée et l’inspiration diabolique qui ont fait le succès de Gaston Leroux, le père de Rouletabille, Le Fantôme de l’Opéra nous entraîne dans une extraordinaire aventure qui nous tient en haleine de la première à la dernière ligne.

Mon avis :

Encore un grand classique de lu, encore un grand moment d’ennui. J’ai dû me forcer pour terminer ce livre, que j’avais très envie de lire car il était la promesse de grandes aventures, de mystères, voire de paranormal. Certes ces éléments étaient présents. Ce qui a provoqué l’ennui c’est l’écriture. C’est un style qui a mal vieilli. Les tournures de phrases sont vieillottes et le tout donne un texte assez lourd et pas assez fluide à mon goût. Je préfère le Leroux des Rouletabille…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gilles 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines